Cinq conseils utiles pour protéger votre chalet contre les dommages imprévus

Rien ne peut gâcher une longue fin de semaine comme de découvrir des dommages imprévus autour du chalet. En effet, la longue fin de semaine du congé des Patriotes constitue le début non officiel de l’été, mais si vous êtes propriétaire d’un chalet, faire un peu de travail de préparation avant de vous promener pieds nus sur le quai pourrait contribuer grandement à éviter de présenter une réclamation d’assurance inattendue alors que vous préfériez vous prélasser dans une chaise Adirondack.

Voici cinq conseils à suivre pour bien assurer votre chalet en prévision de l’été à venir :

1. Demandez-vous : de quelle assurance ai-je besoin?

Maintenant est le moment idéal pour revoir les particularités de votre police d’assurance et savoir ce qui est assuré et ce qui ne l’est pas. Communiquez avec votre fournisseur d’assurance pour vérifier si votre police est à jour et qu’elle répond toujours à vos besoins, surtout si vous avez rénové votre chalet ou avez fait des achats depuis l’an dernier, ce qui nécessiterait des changements à l’assurance de son contenu. La fréquence à laquelle vous utilisez votre chalet pourrait également dicter ce que votre couverture devrait inclure. Encore une fois, si vous avez des questions, communiquez avec votre fournisseur d’assurance.

2. Avez-vous fait une vérification générale des dommages?

C’est une bonne idée de faire le tour de votre propriété au début de la saison et chaque fois que vous y mettez le pied la fin de semaine pour repérer tout dommage aux lignes électriques ou téléphoniques, aux fenêtres, aux portes et même au toit et au patio. Soyez à l’affût de fils rongés ou endommagés et assurez-vous de ne pas sentir d’odeur de brûlé avant d’activer l’alimentation. Il sera plus sûr d’allumer les lumières et les appareils électroménagers et de vous assurer que l’électricité fonctionne une fois que vous aurez fait le tour. Et si vous avez un système de chauffage et de climatisation, assurez-vous qu’il est en bon état avant de l’activer.

3. L’approvisionnement en eau est-il en bon état?

Ouvrez le robinet de l’alimentation principale en eau et vérifiez s’il y a des fuites. En présence de dommages, vous pouvez essayer d’en éviter d’autres en coupant l’alimentation principale en eau. Demandez à votre assureur si ce type de dommages est couvert par votre police.

4. Les souris, ce n’est pas mini.

Examinez vos comptoirs et armoires pour voir s’il y a des signes de souris et d’autres insectes nuisibles qui pourraient s’être introduits dans votre havre de paix pendant la saison morte. Les souris peuvent détruire votre maison et même allumer des incendies lorsqu’elles rongent les fils électriques et les conduites de gaz.

5. Préparez un plan en cas d’urgence.

Remplacez les piles des détecteurs de fumée, des détecteurs de monoxyde de carbone et des lampes de poche. Assurez-vous que vos extincteurs d’incendie sont remplis et que vous avez réapprovisionné votre trousse de premiers soins. Créez un plan d’urgence pour votre chalet, qui comprend un lieu de rassemblement secondaire, et regroupez ce dont votre famille aurait besoin pour survivre pendant au moins 72 heures.


Vous aimeriez obtenir d’autres conseils sur l’assurance habitation ou de chalet? Vous pouvez en savoir plus sur la façon de préparer votre propriété et sur l’assurance ici ou sur le site du Bureau d’assurance du Canada. Vous pouvez également discuter avec un conseiller de TD Assurance grâce à notre service de clavardage.