Comment parler à vos enfants de l’importance de dépenser prudemment dans le contexte actuel

Beaucoup de Canadiens éprouvent des difficultés financières en raison de la pandémie de COVID-19 et des mesures prises par les gouvernements pour aider à stopper la propagation du virus.

Selon Statistique Canada, les revenus de millions de ménages canadiens sont impactés par des mises à pied, des réductions salariales et des fermetures d’entreprises.

La perturbation du revenu peut représenter un défi supplémentaire pour les familles avec des enfants à la maison. Souvent, les parents doivent changer leurs habitudes de dépenses ou se priver de certaines choses dans la maison, tout en expliquant à leurs enfants l’origine de ces changements.

Parler d’argent avec les enfants peut être difficile pour certains parents. Un sondage TD réalisé en 2017 a en effet révélé que plus de neuf parents canadiens sur dix (94 %) disent qu’ils sont le facteur le plus important dans l’acquisition de compétences financières de leurs enfants, mais que près du tiers d’entre eux (31 %) trouvent difficile d’aborder le sujet.

Afin d’aider les parents à expliquer à leurs enfants les changements dans la situation financière familiale, le site Nouvelles de la TD s’est entretenu avec deux gestionnaires, Services financiers personnels principales de la TD pour obtenir leurs conseils sur la façon d’aborder les questions d’argent en famille.

Faire preuve d’ouverture et d’honnêteté

Même quand vos finances se portent bien, il n’est pas toujours facile de dire non quand vos enfants vous demandent d’acheter quelque chose, qu’il s’agisse d’un jeu vidéo ou d’une application mobile payante. Cela peut être encore plus difficile quand un parent, ou les deux, ne travaillent pas.

« Vous ne devriez pas avoir peur d’être ouverts et honnêtes avec vos enfants lorsqu’il est question d’argent, explique Kathy Morin, gestionnaire, Services financiers personnels principale à Hamilton, en Ontario. Nul besoin de les effrayer : expliquez-leur simplement qu’en tant que famille, vous devez dépenser prudemment jusqu’à ce que la situation en lien avec le virus soit réglée. »

Si vous avez fait l’objet d’une mise à pied, si vous avez perdu votre emploi ou si votre entreprise éprouve des difficultés, vous pouvez commencer par expliquer à vos enfants que votre famille reçoit moins d’argent et que vous devez donc prioriser l’achat de certaines choses.

Enseignez aux enfants la différence entre les « besoins » (les choses essentielles, comme un toit et de la nourriture) et les « envies » (les choses pour lesquelles nous dépensons pour le plaisir, comme aller au restaurant, ou acheter de nouvelles chaussures à la mode ou un jouet coûteux). Dites-leur que pour le moment, vous devez d’abord combler les besoins essentiels de la famille.

« Les enfants ont une bonne intuition et ressentent lorsque quelque chose ne va pas, précise Pamela Byron, gestionnaire, Services financiers personnels principale à Simcoe, en Ontario. Soyez francs, sans entrer dans les détails, pour qu’ils sachent que vos habitudes de consommation pourraient devoir changer. »

Se préparer aux questions délicates

Vos enfants pourraient poser des questions délicates, comme « Est-ce qu’on pourrait perdre la maison? » ou « Quand retournerez-vous travailler? ».

Il est possible qu’ils cherchent à être rassurés, à vous faire dire que tout ira bien. Même s’il est impossible de savoir ce que l’avenir nous réserve, essayez de répondre à leurs questions avec délicatesse et honnêteté.

« Souvenez-vous qu’il est normal de ne pas avoir toutes les réponses, ajoute Kathy. Vous pouvez obtenir les réponses et leur en reparler plus tard, afin de maintenir la conversation. »

Adapter la conversation selon l’âge des enfants

Le type de conversation que vous pouvez avoir dépend de l’âge de vos enfants.

« Des enfants plus jeunes pourraient se contenter de savoir que la situation financière n’est plus la même et que vous avez donc moins d’argent en ce moment, indique Pamela. Les enfants allant au secondaire pourraient quant à eux être en mesure de comprendre la notion de dette et que vos ressources financières sont limitées. »

« Même si les plus jeunes ne comprennent pas toute la situation, ils pourraient retenir que certaines choses sont différentes », ajoute-t-elle.

Elle conclut en disant : « Souvenez-vous que les enfants sont résilients. C’est notre responsabilité en tant que parents de les aider à comprendre que nous faisons tout en notre pouvoir pour assurer leur sécurité et leur santé. »