Comprendre l’avenir du travail

Chaque jour, la nature du travail change. La composition de la main-d’œuvre continue à se modifier, et notre façon de penser aux métiers, à l’emploi et au rôle du travail dans notre vie quotidienne évolue avec les progrès technologiques. 

Dans le cadre de sa plateforme La promesse Prêts à agir, la TD a annoncé récemment un partenariat stratégique avec le Forum des politiques publiques, qui comprendra un partenariat de recherche de trois ans visant à mieux comprendre l’avenir du travail ainsi que les occasions et les défis que représentent les changements dans la main-d’œuvre au Canada.

« Nous sommes fiers d’annoncer ce nouveau partenariat ambitieux de trois ans avec le Forum des politiques publiques visant à explorer comment les Canadiens peuvent s’adapter et connaître du succès dans un milieu de travail en évolution », a déclaré Norie Campbell, chef de groupe, Expérience client et Expérience collègue, TD. 

« Grâce à ce partenariat, nous tenterons de remonter à la source des préoccupations de beaucoup de gens pour en cerner les causes profondes. Notre engagement collectif consiste à bâtir un avenir plus inclusif dans lequel des millions de personnes peuvent saisir les occasions qui se présentent à eux. » 

Ce partenariat sur l’avenir du travail permettra à la TD de recueillir de nouveaux points de vue sur des enjeux importants concernant les politiques, comme la stabilité des revenus, tout en contribuant à l’élaboration des politiques. La TD financera le projet à hauteur de 750 000 $ sur trois ans.

Le projet portera sur des thèmes tels que la stabilité des revenus, l’éducation permanente, la rééducation et le recyclage professionnel.

Le Forum des politiques publiques travaille depuis 30 ans avec tous les paliers de gouvernement ainsi qu’avec les services publics, le secteur privé, les groupes autochtones, le monde du travail, les institutions postsecondaires et les ONG afin d’améliorer les résultats des politiques pour les Canadiens.

 

Cela pourrait aussi vous intéresser :

Repenser notre approche en fait d’accessibilité