Fraude liée aux achats en ligne et COVID-19 : éléments à surveiller et comment l’éviter

Puisque de nombreux Canadiens et Canadiennes restent encore à la maison en raison de la pandémie de COVID-19, le magasinage en ligne gagne en popularité.

Que ce soit les épiceries offrant des services de commande en ligne et de cueillette ou de livraison ou les plus petites entreprises travaillant sans relâche pour passer aux ventes en ligne pendant la pandémie, les consommateurs semblent pouvoir profiter d’options presque infinies de magasinage en ligne.

Cependant, le Centre antifraude du Canada avertit la population canadienne que les fraudeurs exploitent la crise de la COVID-19 pour monter des arnaques et s’adonner à la cybercriminalité.

Tammy McKinnon, chef du groupe Crimes financiers et Gestion des fraudes à la TD, explique qu’un sondage récent mené par la TD indique que la majorité des Canadiens et Canadiennes sondés estiment que l’isolement social peut accroître la vulnérabilité aux fraudeurs.

« Même s’il est extrêmement important de suivre les directives sanitaires et de rester à la maison pendant cette pandémie, nous devons aussi rester vigilants et faire preuve de diligence raisonnable afin de protéger nos renseignements personnels et financiers au moment de faire des achats en ligne », affirme Mme McKinnon.

Que vous magasiniez en ligne depuis peu ou depuis toujours, voici quelques idées de Mme McKinnon à prendre en compte afin d’aider à vous protéger contre la fraude.

Magasinez auprès de commerçants connus

Si vous n’avez jamais magasiné en ligne auparavant, choisissez pour commencer un détaillant établi que vous connaissez bien.

« Les détaillants établis sont plus susceptibles d’avoir en place des protocoles de magasinage et de paiement standards, ainsi que des canaux de service à la clientèle; il s’agit donc d’un bon premier choix pour les personnes qui magasinent en ligne depuis peu », explique Mme McKinnon.

Mais ce n’est pas parce qu’un détaillant n’est pas une entreprise de plus grande taille et mieux établie qu’on ne doit pas lui faire confiance pour ses achats en ligne.

« En ce moment, bon nombre de Canadiens cherchent à appuyer les entreprises locales », ajoute Mme McKinnon.

« Si ces entreprises offrent un site Web ou des canaux d’achat en ligne sécurisés, vous pouvez très bien y faire vos achats. Ce qu’il faut surtout retenir est que le détaillant – peu importe sa taille – doit être une source connue ou de confiance et que son site Web doit s’afficher comme un site sécurisé. »

Lisez les évaluations

« Si vous magasinez un produit, assurez-vous de lire les évaluations de clients s’il y en a; elles peuvent vous aider à prendre des décisions éclairées. Mais prenez-les avec un grain de sel, car certaines évaluations ne sont pas toujours très fiables », explique Mme McKinnon.

Elle ajoute que si les évaluations sont mal rédigées ou très courtes et semblables, elles pourraient être fausses. Cela pourrait être un signe que le détaillant tente de vendre des biens de mauvaise qualité.

« Les arnaqueurs qui vendent des biens de mauvaise qualité sont connus pour publier d’innombrables fausses évaluations en ligne pour aider à vendre leur marchandise », indique Mme McKinnon.

Renseignez-vous sur les prix

Bien souvent, on cherche à économiser et le magasinage en ligne permet de comparer facilement les prix. Mais méfiez-vous : les prix très bas qui semblent trop beaux pour être vrais le sont généralement.

« Certains fraudeurs mettent en vente des articles à des prix incroyablement bas, car leur intention est d’obtenir les renseignements de paiement des clients plutôt que de vendre les articles », explique Mme McKinnon.

EN SAVOIR PLUS : Comment se protéger de la fraude liée à la COVID-19

Mme McKinnon recommande aux clients de la TD d’utiliser des outils comme Dépense TD, qui leur permet de faire le suivi de leurs opérations par carte de débit TD et carte de crédit TD en temps réel, et Alertes de fraude TD, qui leur envoient un message texte si la TD détecte des activités suspectes dans leurs comptes bancaires personnels.

« Il importe de se rappeler que les fraudeurs ne font pas de discrimination et qu’absolument personne n’est à l’abri de la fraude », déclare Mme McKinnon.

« Nous avons tous et toutes un rôle à jouer pour aider à prévenir la fraude et l’une des meilleures façons de vous protéger est de passer régulièrement vos opérations en revue pour détecter une éventuelle fraude. »

Choisissez judicieusement le mode de paiement

Les petits vendeurs locaux ou indépendants qui n’ont pas encore créé un site de commerce électronique complet peuvent proposer de vendre et de livrer des articles et accepter les paiements sous forme de Virement Interac.

« Les clients doivent faire preuve de vigilance et n’envoyez des fonds par courriel qu’à des personnes – ou dans ce cas, à des détaillants – qu’ils connaissent et en qui ils ont confiance », rappelle Mme McKinnon.

« Une fois les fonds acceptés par courriel par le destinataire, la banque ne peut pas les récupérer. Pour le magasinage en ligne, il est toujours mieux d’utiliser une carte de débit ou de crédit au moyen d’un canal d’achat en ligne sécurisé, lorsque c’est possible », conclut-elle.