Idées pour donner un coup de main dans votre collectivité pendant la crise de la COVID-19

Beaucoup de Canadiens et de Canadiennes font face à des difficultés en raison de la pandémie de COVID-19 et des mesures de sécurité et de distanciation physique que les gouvernements ont mis en place pour contribuer à freiner la propagation du virus. 

Les représentants de la santé publique de partout au pays nous encouragent à rester à la maison et à pratiquer la distanciation physique, mais bien des gens au Canada cherchent des façons de redonner à la collectivité et d’aider des gens et des organismes, en respectant toutefois les directives d’éloignement. 

« Les Canadiens et Canadiennes qui sont en mesure de redonner à leur collectivité cherchent des moyens d’aider leurs voisins, les entreprises locales et les services de soutien », dit Nathan Kent, un directeur, Services bancaires aux collectivités de la TD qui travaille avec un certain nombre d’organismes communautaires de la région du Grand Ontario. 

« Beaucoup de personnes au Canada sont aux prises avec des difficultés financières en ce moment, mais nous voyons aussi un nombre croissant de personnes ayant les moyens d’aider qui cherchent des façons de redonner à leur collectivité en ces temps d’incertitudes. »

Si vous faites partie des gens qui veulent avoir un impact positif dans leur collectivité, voici les façons dont vous pouvez aider tout en respectant la distanciation physique, selon M. Kent. 

Appuyez des organismes de bienfaisance et à but non lucratif

Beaucoup d’organismes de bienfaisance aident actuellement les membres vulnérables des collectivités de votre région. Si vous pouvez vous le permettre, songez à faire un don en ligne à un ou plusieurs organismes; beaucoup ont déjà mis sur pied un fonds de secours pour la COVID-19 auquel vous pouvez contribuer. 

« Les banques alimentaires et les refuges pour sans-abris et pour femmes ont tous grandement besoin de dons en ce moment, explique M. Kent. Bien d’autres organismes organisent des programmes de repas et des services de livraison d’épicerie tout en essayant d’amasser de l’argent pour financer ces services essentiels. »

Quand leurs employés font un don, certaines entreprises versent un don de contrepartie. C’est le cas de la TD au Canada, qui verse une contrepartie pour les dons d’employés allant jusqu’à 1000 $ faits d’ici le 21 mai à l’un des trois organismes suivants : le Fonds ‒ Ligne de front (par l’intermédiaire du SickKids Charitable Giving Fund), le Fonds d’urgence et de rétablissement de la COVID-19 (par l’intermédiaire de Centraide) et l’Association canadienne des centres de santé communautaire (ACCSC). 

Des bénévoles sont recherchés par les organismes, et certains ont besoin de bénévoles qui peuvent offrir du soutien à partir de la maison. Faites des recherches en ligne pour connaître ce que font les organismes à but non lucratif (OBNL) de votre région et quels sont leurs besoins. Vous pourriez, par exemple, vous portez volontaire pour faire un suivi virtuel auprès de personnes vulnérables de votre collectivité ou aider à livrer des commandes d’épicerie ou de médicaments. 

Achetez local pour appuyer les entreprises indépendantes de votre région

Un grand nombre de PME considérées comme non essentielles ont été forcées de fermer leurs portes ou de changer leurs façons de faire. D’autres ont un volume d’affaires grandement réduit, puisque les gens restent à la maison. Cependant, il y a des manières dont vous pouvez continuer à manger et à acheter local pour aider les PME de votre quartier à générer des revenus en attendant que l’activité économique reprenne.  

« Bien des restaurants de quartier, même ceux qui ne le faisaient pas avant, offrent maintenant la livraison ou les commandes pour emporter, dit M. Kent. En commandant à manger, que ce soit en livraison ou pour emporter, vous pouvez aider à soutenir les restaurants, qui jouent un rôle clé dans le dynamisme de votre collectivité. »

Une autre façon de soutenir les entreprises locales, selon M. Kent, serait d’acheter des cartes-cadeaux. Vous pouvez les utiliser immédiatement ou plus tard, une fois que l’entreprise aura officiellement rouvert ses portes. Ainsi, le commerçant pourra disposer du revenu dès maintenant. 

« N’oubliez pas que bien des entreprises font encore des affaires en ligne et offrent un service de livraison gratuite ou de ramassage à l’extérieur du magasin, rappelle M. Kent. Dans le cas de services que vous utilisez régulièrement, comme des cours de yoga ou la massothérapie, plutôt que d’annuler votre visite, voyez si vous pouvez suivre le cours en ligne ou déplacer votre rendez-vous. »

Restez en contact avec vos proches

Les agences de santé publique du pays demandent à la population de respecter les règles de distanciation physique, mais cela ne veut pas dire que nous ne devrions pas communiquer avec nos êtres chers par d’autres moyens. 

L’isolement volontaire peut générer beaucoup de solitude pour certaines personnes, alors M. Kent recommande de prendre des nouvelles des membres de votre famille, de vos amis et de vos collègues. Téléphonez-leur ou organisez des appels vidéo pour savoir comment ils vont et si vous pouvez les aider d’une quelconque façon. 

Soyez un bon voisin

Les personnes âgées et d’autres gens vulnérables dans votre collectivité sont peut-être seuls en ce moment ou incapables de sortir pour faire l’épicerie, ou aller chercher d’autres essentiels, tout en pratiquant la distanciation physique. Si vous êtes en bonne santé et en mesure de le faire, prenez des nouvelles de vos voisins et offrez d’aller faire l’épicerie ou d’autres courses à ceux qui ont besoin d’un coup de main.