La TD participe au projet pilote ShopTalk de l’INCA exploitant la technologie d’assistance BlindSquare; qui s’adresse aux personnes aveugles ou ayant une déficience visuelle

Au cours de la dernière décennie, Toronto a fait de grands progrès pour devenir une ville plus accessible pour les personnes handicapées. Par exemple, des feux piétonniers accessibles ont été aménagés à plus de 800 intersections dans la ville. Ces feux, qui aident les personnes handicapées à vivre de façon plus indépendante, constituent une des technologies d’assistance les plus reconnaissables.

Tout dernièrement, l’INCA et la Fondation Rick Hansen ont annoncé leur intention de faire des environs de l’intersection de la rue Yonge et de l’avenue St. Clair, à Toronto, le quartier le plus accessible au pays. Le projet pilote appelé ShopTalk : BlindSquare Enabled a comme objectif d’éliminer les obstacles auxquels sont confrontées les personnes vivant avec une déficience visuelle. 

« Le programme ShopTalk a pour but de créer le quartier le plus accessible au Canada à l’intersection de la rue Yonge et de l’avenue St. Clair en améliorant l’accès à ce quartier pour les personnes atteintes de cécité partielle ou totale, déclare Kat Clarke, chef, Défense des intérêts (région du Grand Toronto) et spécialiste, Relations gouvernementales (Ontario) à l’INCA. Avec l’aide d’entreprises locales, comme le Groupe Banque TD, les personnes qui vivent et travaillent dans le quartier pourront être témoins de la valeur que ce type de technologie peut apporter. »

Le projet repose sur l’utilisation de l’appli BlindSquare avec un petit appareil à pile appelé « balise ». Lorsqu’un utilisateur entre dans la succursale de la TD située à l’intersection de la rue Yonge et de l’avenue St. Clair, la balise envoie au téléphone de l’utilisateur via Bluetooth un message verbal décrivant le plan de la succursale. Ainsi, la technologie BlindSquare permettra aux clients qui sont aveugles ou atteints de déficience visuelle de se déplacer seuls en toute confiance et de façon sécuritaire dans la succursale.

« En tant que personne ayant une déficience visuelle, je sais que le fait de se déplacer dans un nouvel espace est une des situations les plus stressantes, affirme Kristen Louca, développeuse, TI, Groupe Banque TD. Il me faut généralement visiter l’endroit à plusieurs reprises pour devenir familière avec la disposition, et j’ai souvent besoin de l’assistance d’une personne voyante. Avoir accès immédiatement à l’aménagement des locaux d’une entreprise sur mon téléphone intelligent change la donne; je pourrai maintenant me déplacer de façon indépendante dans la succursale, comme n’importe quelle autre cliente. »

La TD, qui est attaché à améliorer l’accessibilité de ses succursales pour répondre aux besoins de tous, soutient activement le projet depuis les tout débuts.

« À mesure que l’expérience client évolue, la TD accorde la priorité aux mesures pour faire en sorte que ses succursales restent accessibles et inclusives, affirme Paul Clark, vice-président à la direction, Groupe Banque TD et président du comité Personnes ayant une incapacité de la TD. Nous sommes honorés de participer au projet pilote de l’INCA. Cette technologie nous permettra d’éliminer des obstacles précis quant à l’expérience de la clientèle et permettra aux clients qui sont aveugles ou qui ont une déficience visuelle de se sentir plus confiants lorsqu’ils interagissent avec nous à la succursale de l’intersection Yonge et St. Clair »

En plus de soutenir le programme de l’INCA, la TD déploie la langue des signes américaine (ASL) sur les tablettes de certaines succursales au Canada.