Prévention de la fraude : Les offres qui semblent trop belles pour être vraies le sont généralement

Y a-t-il un prince habitant une contrée lointaine qui a besoin de vous pour sortir des millions de dollars de son royaume?

Le gouvernement vous demande-t-il réellement de vérifier si vous avez un remboursement d’impôt non réclamé?

Est-ce possible que vous ayez vraiment gagné à la loterie et que le gouvernement ait enfin pu vous retrouver pour vous aider à réclamer votre prix?

La réponse à toutes ces questions : non.

Si vous avez une adresse courriel, vous avez probablement reçu un message contenant l’une de ces « formidables nouvelles » de source anonyme. Les scénarios sont souvent les mêmes. Un parent éloigné dont vous n’avez jamais entendu parler, un prince habitant une contrée lointaine, parfois même un investisseur à l’étranger désire vous envoyer un énorme montant d’argent pour aucune autre raison que vos beaux yeux! Parfois, le courriel semble légitime et affiche des marques connues et des adresses qui ont l’air presque officielles.

Le problème : ce sont tous des exemples d’escroqueries courantes par Internet.

Les escroqueries prennent toutes sortes de formes et peuvent cibler n’importe qui – les personnes âgées, les professionnels fort occupés et même les milléniaux doués en technologie. Si on regarde d’un peu plus près les récentes nouvelles dans les médias, on constate une hausse considérable des escroqueries liées au recouvrement de dettes et d’impôt où une personne reçoit un appel la menaçant d’une arrestation ou d’une peine d’emprisonnement à moins qu’elle n’envoie de l’argent par cartes de crédit prépayées, ou encore d’escroqueries de type vol d’identité ou imposture où l’imposteur demande à votre place des cartes de crédit, puis fait des achats ou effectue des virements de fonds pour obtenir de l’argent.

Dans ces cas, les pertes financières personnelles peuvent être très élevées et avoir une incidence sur votre cote de crédit. Si on vous demande de communiquer des renseignements inhabituels comme des données personnelles ou des numéros de compte bancaire ou d’envoyer des fonds à des personnes que vous ne connaissez pas, c’est généralement signe que quelque chose ne va pas. Ne cliquez pas dans un courriel menaçant de fermer votre compte ou de mettre immédiatement fin à un important service. Si vous recevez un courriel non sollicité d’un de vos fournisseurs de service, vaut mieux appeler ce dernier directement et confirmer la validité de la demande.

En réalité, lorsque vous recevez un courriel ou un appel non sollicité qui semble trop beau pour être vrai ou qui promet le gros lot si vous envoyez de l’argent à une personne que vous ne connaissez pas, il s’agit fort probablement d’une escroquerie. Pour vous aider à vous protéger, suivez ces quelques conseils qui vous permettront de repérer les situations louches et d’empêcher que vous ou vos proches soyez victimes d’une escroquerie ou fraude financière.

Soyez sceptique. Si vous recevez un courriel d’un parent vous demandant un montant d’argent considérable, car il vit des difficultés à l’étranger, il y a de fortes chances qu’une autre personne de confiance, comme un membre de votre famille ou votre conjoint, vous en ait parlé. Et ce percepteur d’impôt qui menace de vous faire arrêter? Ce n’est probablement pas le cas, car l’Agence du revenu du Canada n’utilisera jamais de langage menaçant ou intimidant1 ni ne menacera de vous faire arrêter ou d’impliquer les autorités. La clé? Pensez avant d’agir, la pensée la plus logique étant généralement la bonne.

Parlez avec les membres de votre famille et vos amis. Les personnes âgées et les personnes seules figurent parmi les cibles les plus vulnérables des escroqueries de type « trop beau pour être vrai ». Vous pouvez protéger les membres de votre famille en leur parlant des escroqueries les plus courantes dont ils pourraient être la cible. Par exemple, l’utilisation de sites de rencontre légitimes pour extorquer de l’argent à une personne à la recherche d’une relation amicale ou amoureuse, ou les escroqueries où on simule une situation d’urgence pour convaincre des grands-parents bienveillants d’envoyer des fonds à leur petit-enfant dans un autre pays.

Vérifiez l'authenticité des chèques que vous recevez. Si vous recevez un chèque inattendu ou qui semble trop beau pour être vrai, il y a de fortes chances qu'il soit frauduleux. Il est toujours important de savoir avec qui vous traitez. En cas de doute, n’encaissez pas le chèque.

Ne vous laissez pas « hameçonner » ou « mystifier ». Qu’il s’agisse d’hameçonnage (demande de renseignements financiers confidentiels par courriel), de mystification (téléchargement d’un logiciel malveillant sur votre ordinateur), d’hameçonnage vocal (demande de renseignements dans le cadre d’une conversation par téléphone) ou même de fraude par chèque (moyen visant à vous inciter à transférer ou à envoyer des fonds après avoir reçu un chèque), il importe toujours de faire preuve de vigilance. Dans chacun de ces scénarios, avant de fournir des renseignements ou de répondre à une demande, la prudence est de mise afin de vous protéger, vous et votre famille.

Apprenez-en plus et aidez les autres. Le Bureau de la concurrence du gouvernement du Canada a mis au point Le petit livre noir de la fraude que vous pouvez télécharger gratuitement. Il vous renseignera sur quelques-unes des escroqueries les plus courantes employées à l’échelle du Canada. Vous pouvez également signaler les escroqueries au Centre antifraude du Canada ou au Bureau de la concurrence afin d’aider à protéger vos compatriotes canadiens.

 

1Pour savoir comment vous protéger, vous et vos proches, contre la fraude fiscale, visitez le site du gouvernement du Canada ici. Vous pouvez également signaler les pratiques de télémarketing trompeuses au Centre antifraude du Canada en ligne ou par téléphone, au 1-888-495-8501.