Rapport sur l’habitation de Services économiques TD : la stabilisation pointe à l’horizon du marché canadien

Le marché canadien de l’habitation connaît une année mouvementée jusqu’à maintenant en raison des changements aux règles d’octroi des prêts hypothécaires, des politiques provinciales et de la hausse des taux d’emprunt. Les ventes et les prix ont chuté drastiquement au cours des sept premiers mois de 2018, de 17 % et de 5 % sur 12 mois, respectivement. Cependant, les premiers signes d’une certaine stabilisation se font jour : les ventes, le nombre d’inscriptions et les prix auraient commencé à remonter ces derniers mois selon un nouveau rapport de Services économiques TD, « Cue the Comeback: Canadian housing markets find their footing after policy-related stumbles ».

Dans un autre rapport, Services économiques TD avait prévu une onde de choc dans toutes les provinces en raison des nouvelles règles et de la hausse des taux hypothécaires, ce qui s’est avéré.

Faits saillants du rapport

  • L’amélioration de la situation est principalement tributaire des marchés de l’Ontario et de l’Alberta, avec une contribution additionnelle de celui du Nouveau-Brunswick. Comme prévu, le marché du Québec a également fait preuve de dynamisme. Fait à noter, le marché torontois semble débuter l’année très tranquillement.
  • Comme le marché de l’habitation est mû par une dynamique locale, les différents marchés ne vont pas tous dans la même direction. Des marchés clés sont au ralenti dans certaines régions des Prairies et des Maritimes. On remarque également une certaine faiblesse des marchés en Colombie-Britannique; Vancouver ne semble pas encore avoir touché son creux et souffre toujours des répercussions de la politique gouvernementale et de la hausse des taux hypothécaires.
  • Le niveau d’activité devrait connaître une hausse au cours des prochains trimestres, mais le niveau des ventes pour l’année 2018 ne compensera pas les pertes.

« Notre avis était que les principaux marchés de l’habitation au Canada reprendraient le dessus une fois les importants changements aux règles sur l’octroi des prêts hypothécaires digérés, et c’est exactement ce qui est arrivé, explique l’auteur du rapport Rishi Sondhi, économiste à la TD. Il ne faudrait pas non plus penser que cette stabilisation est le début d’une solide remontée, car les acheteurs doivent toujours composer avec la hausse des coûts d’emprunt et une abordabilité réduite dans certaines régions du pays. »

Pour de plus amples renseignements et une analyse régionale, lisez le rapport.