Une tempête monstre n’a pas arrêté ces bénévoles, qui ont planté près de 100 arbres après qu’une tornade ait dévasté leur région

Quand six tornades ont ravagé la région d’Ottawa-Gatineau le mois dernier, des centaines de maisons ont été détruites et des milliers de personnes se sont retrouvées sans électricité, y compris Blerta Mahmuti.

« L’électricité a coupé pendant la soirée, mais nous ne nous sommes pas trop inquiétés, se rappelle Blerta, analyste principale, Groupe Banque TD. Nous étions déçus de ne pas pouvoir regarder Netflix, mais mon frère et moi avons préféré en rire. Nous avons grandi en Europe de l’Est, où les coupures de courant étaient fréquentes, alors ça nous a rappelé notre enfance. Ce n’est que le lendemain que nous avons constaté l’ampleur des dommages causés par les vents. »

Le lendemain de la tempête, Blerta, des bénévoles de la TD, des membres de la Fédération canadienne de la faune et des bénévoles de la collectivité devaient planter jusqu’à 100 arbres et arbustes indigènes dans le cadre de la neuvième série annuelle de Journées des arbres TD. Le courant était rétabli peu à peu après la tempête, mais près de 300 000 personnes restaient sans électricité (y compris Blerta, à son réveil).

« Je n’avais ni téléphone ni Internet et aucun moyen de communiquer avec les bénévoles inscrits à l’activité des Journées des arbres TD. Ma seule option était de respecter mon engagement, a dit Blerta Mahmuti. Même si un seul autre bénévole se présentait, nous pourrions au moins faire une différence et ça vaudrait la peine. »

Blerta s’est donc rendue à l’activité. En temps normal, le trajet lui aurait pris 20 minutes, mais il lui a fallu plus d’une heure pour se rendre au site de la plantation d’arbres en raison de feux de circulation inopérants et d’arbres brisés bloquant plusieurs rues.

Cela n’a pas découragé Blerta.

« Ma passion pour l’environnementalisme et la conservation m’ont poussée à participer à l’activité. J’aide à promouvoir la sensibilisation à l’environnement dans nos bureaux d’Ottawa et j’encourage les gens à venir à nos activités communautaires parce que je vois les répercussions de ces activités sur nos collectivités grâce à l’aide de nos formidables bénévoles », explique Blerta. Elle ajoute que de conduire dans la ville dévastée lui a fait craindre qu’aucun autre bénévole ne se présente ce jour-là.

Mais quand elle est finalement arrivée, 19 bénévoles et 5 membres du personnel de la Fédération canadienne de la faune étaient prêts à se retrousser les manches et à commencer la plantation d’arbres. Heureusement, les alentours n’avaient pas été gravement touchés par la tempête, mais les dommages visibles ont donné à beaucoup des participants une raison de plus d’aider à régénérer le couvert forestier local.

« Les grands sourires et l’enthousiasme des bénévoles ont contribué à en faire une très bonne journée, dit Sarah Coulber, Fédération canadienne de la faune. Ceux-ci se sont joyeusement mis au travail et ont creusé pour planter des arbres et des arbustes qui apporteront de la nourriture et un abri à la faune locale et migratoire, comme des oiseaux chanteurs et des pollinisateurs. La Fédération canadienne de la faune utilisera aussi ces plants comme des outils d’apprentissage pour présenter, en ligne ou en personne, la beauté et les avantages de nos plantes indigènes. »

À la fin de la journée, Blerta et les bénévoles ont planté 88 nouveaux arbres et arbustes, qui comptent aussi dans l’atteinte de la cible globale de la TD, dans le cadre de La promesse Prêts à agir, de planter 1 million d’arbres d’ici 2030.

Plus de 35 000 arbres seront plantés un peu partout au Canada cet automne. Pour en savoir plus et pour vous inscrire à une activité de plantation dans votre collectivité, visitez www.journeesdesarbrestd.com.

Les Journées des arbres TD aident à concrétiser La promesse Prêts à agir en faisant croître et en améliorant les espaces verts partout en Amérique du Nord. Depuis neuf ans, les Journées des arbres TD contribuent à bâtir des collectivités saines et dynamiques. Elles ont rendu possible la plantation de plus de 300 000 arbres et arbustes indigènes dans tout le pays.