Former la prochaine génération de leaders d’entreprise canadiens axés sur les données

Par Christian Nelissen
Chef, Données et analyses de l’entreprise de la TD

Que ce soit dans les communications mobiles, la technologie financière ou l’intelligence artificielle, le Canada s’inscrit depuis longtemps comme un leader mondial en innovation technologique.

Mais si le Canada et les organisations canadiennes souhaitent rester dans la course sur le plan international dans la nouvelle économie numérique, ils doivent aussi devenir des chefs de file mondiaux dans la formation d’un bassin de talents en données et analyses.

Et on ne parle pas ici uniquement de scientifiques des données, mais aussi d’une nouvelle génération de professionnels des affaires et de futurs dirigeants qui adopteront une approche axée sur les données pour résoudre les problèmes complexes auxquels font face notre pays et la planète.

Nous vivons une nouvelle réalité numérique dans laquelle les clients exigent une expérience de plus en plus précise et personnalisée, mais s’attendent aussi à ce que les organisations protègent leurs données et fassent preuve de transparence sur la façon dont celles-ci sont utilisées.

Puisque de plus en plus de nos activités et de nos interactions sont numérisées, la nécessité pour les organisations publiques et privées de consigner facilement les données qui en découlent, de conserver ces données de façon responsable et d’assurer leur utilisation éthique et efficace croit chaque jour. Ce sont là des difficultés universelles que chaque pays tente de résoudre en investissant à tous les niveaux, dans le monde des affaires et au gouvernement.

Des leaders qui mettent les données au cœur de leur approche seront essentiels pour faire en sorte que le Canada reste concurrentiel dans tous les secteurs, en finance et dans les services bancaires, comme dans le commerce de détail, la fabrication, le commerce électronique, le secteur minier et la construction.

Au début d’octobre, la TD a annoncé un financement additionnel de 4 millions de dollars versé à la Rotman School of Management de l’Université de Toronto pour créer le Laboratoire de gestion en données et analyses TD. Les installations à la fine pointe de la technologie de ce laboratoire viendront soutenir les efforts de l’université pour recruter et former les meilleurs futurs leaders de partout dans le monde dans le domaine des données et analyses.

Le nouveau laboratoire concentrera ses efforts sur le perfectionnement et l’engagement des étudiants en données et analyses, notamment pour trouver des utilisations concrètes des théories liées aux données et analyses, grâce à des ateliers continus, à des marathons de programmation et à des événements mettant en vedette des conférenciers invités.

On s’emploiera à encourager la collaboration dans le milieu universitaire et à créer un espace de recherche, de génération d’idées et d’innovation, pour rehausser le profil des métiers liés aux données et analyses. Cette nouvelle contribution vient s’ajouter au soutien financier offert l’an dernier par la TD pour la création du centre d’innovation financière et d’analyses avancées de la Rotman School of Management (Rotman FinHub), qui a également permis aux étudiants de travailler avec la TD à des solutions concrètes pour les clients.

Le monde est en évolution. L’information numérique et notre capacité à comprendre et à analyser les données ont le pouvoir de modeler les économies et les gouvernements de l’avenir, partout dans le monde. Pour tirer notre épingle du jeu, nous avons besoin de leaders qui ne font qu’un avec les données, les comprennent de façon implicite et s’en servent pour prendre les meilleures décisions possible.

Afin de nous doter de tels leaders, nous devons fournir à la prochaine génération les outils dont ils ont besoin pour devenir des visionnaires, qui ne voient pas seulement ce qui est possible, mais aussi ce à quoi nous n’avons peut-être encore même pas pensé.

Christian Nelissen

Premier vice-président, chef, Données et analyses