La viabilité du secteur à but non lucratif