Trouver la bonne recette pour intégrer l’innovation

Par Mary Munro
VP, Innovation (Conformité, Ombudsman, Service juridique et Lutte contre le blanchiment d’argent)
Groupe Banque TD

Croyez-le ou non, trouver la bonne façon d’intégrer des avancées et innovations technologiques dans certaines fonctions de la Banque, comme la conformité et le service juridique, peut ressembler à préparer la parfaite miche de pain.

En tant qu’amatrice de la fabrication de pain au levain, j’aime à penser que le très bon pain, j’en sais quelque chose. Cependant, on n’arrive pas à la recette parfaite pour une belle mie, aérée et moelleuse, d’un seul coup. Cela nécessite des essais et erreurs et de la patience. Puis, une fois la recette et la méthode fixées, il faut les consigner méticuleusement pour s’assurer qu’on pourra les reproduire jusqu’à ce qu’elles deviennent la norme.

Il n’y a pas de recette pour savoir comment incorporer les nouvelles technologies numériques, comme l’intelligence artificielle, l’automatisation des processus par robotique et les considérations de cybersécurité, à une organisation, par exemple dans les équipes de fonctions intégrées comme la conformité, le service juridique et la lutte contre le blanchiment d’argent (LCBA).

Rester à flot dans l’ère numérique et suivre le courant de son évolution peut être difficile pour une grande entreprise, et y arriver dans un secteur hautement réglementé comme celui des services financiers présente un tout autre défi et ses possibilités propres. Au sein de nos équipes de conformité, service juridique et LCBA, nous nous concentrons sur le fait de bâtir nos capacités, mais nous voulons aussi installer les garde-fous nécessaires pour baliser les façons dont nous utilisons ces technologies émergentes et en tirons parti.

Même si on aborde souvent la technologie sous l’angle de la valeur qu’elle peut créer pour nos clients de façons nouvelles et évolutives, elle présente aussi des occasions pour les unités fonctionnelles d’améliorer nos processus internes et les façons dont nous répondons aux exigences réglementaires et de conformité. Puisque la technologie continue d’évoluer et que nous cherchons à répondre aux besoins changeants des clients, il est aussi important pour nous d’innover à partir du noyau de la Banque, de manière réfléchie et au rythme approprié.

Le mot « innovation » peut être interprété de plusieurs manières. Je dirais que c’est faire quelque chose de nouveau, améliorer un processus ou trouver une nouvelle application afin de créer une chose meilleure et différente. Et pour faire cela efficacement, nous devons encourager une « culture d’innovation ».

Alors comment peut-on appliquer le principe à des unités qui priorisent la prudence? Nous nous efforçons de faire évoluer nos façons de penser : nous établissons des programmes de formation continue pour que nos collègues restent à l’avant-garde et nous encourageons les idées créatives et non conventionnelles afin de cibler les problèmes et proposer des solutions avant même qu’ils émergent. C’est l’approche et le mode de pensée qui mènent à une philosophie de « tout est possible avec les bons garde-fous ».

L’idée n’est pas ici de récrire la recette, mais de la perfectionner pour se concentrer sur la méthode qui permettra de raffiner les saveurs et d’offrir quelque chose de meilleur.

Pour exercer nos activités dans une culture d’innovation, nous devons comprendre les technologies émergentes, leurs répercussions ainsi que la réglementation applicable. Nous innovons dans un but précis, non seulement pour améliorer les processus des unités fonctionnelles de la Banque, mais aussi pour aider d’autres secteurs à innover afin de mieux servir et protéger nos clients.

De nombreuses études et de nombreux articles ont été publiés sur les caractéristiques des innovateurs : souvent, ce sont ceux parmi nous qui savent cibler les manques sur le marché, qui sont persistants et prudents et qui peuvent travailler en équipe et bâtir des relations pour tirer parti du savoir des autres. Ce sont là les caractéristiques, les compétences et les capacités que nous nous appliquons à développer chez nos collègues et à favoriser dans les embauches pour les unités fonctionnelles de la TD.

À la TD, il y a déjà beaucoup d’innovation dans nos équipes, que ce soit dans la composition, la création ou les tests d’algorithmes et d’automatisation des processus par robotique, toutes des capacités qu’on ne s’attend pas à trouver dans ce genre de service interne.

Nous savons que les nouvelles technologies vont changer comment nous exerçons nos activités, et nous avons l’obligation de les intégrer à notre entreprise de façon responsable pour profiter de leur potentiel efficacement. Les fonctions de notre entreprise s’améliorent et aident à accélérer l’innovation à la TD de façon appropriée et réfléchie.

L’innovation est à la fois une science et un art. Nous avons besoin d’ingrédients importants comme des indicateurs de rendement clés et des données pour commencer la préparation, mais l’important est de comprendre les conclusions qu’on tire des données et de les appliquer de la bonne façon – un autre parallèle à tirer avec la confection artisanale de pain.

Je crois que, quand on a la bonne recette pour l’innovation, tout est possible.

 

 

 

 

Mary Munro

VP, Innovation (Conformité, Ombudsman, Service juridique et Lutte contre le blanchiment d’argent)

Groupe Banque TD