Cinq leçons en matière de leadership d’une dirigeante cumulant plus de deux décennies d’expérience dans le secteur bancaire

Il n’y a pas d’approche universelle en matière de leadership efficace, et il n’existe pas de parcours unique menant à la réussite professionnelle. Chaque femme, chaque leader, doit tracer sa propre voie et tirer parti de ses expériences et de ses influences pour se perfectionner et s’épanouir. Dans le cadre de cette série de quatre articles, je suis fière de vous présenter les parcours inspirants de quatre de mes collègues qui sont mises en vedette dans le livre The Collective Wisdom of High-Performing Women: Leadership Lessons from The Judy Project, récemment publié.

Vous trouverez ci-dessous la quatrième histoire de la série sur le leadership de Linda MacKay, première vice-présidente, Services bancaires personnels au Canada.

 – Ellen Patterson, chef de groupe, chef du contentieux et présidente du Comité des femmes dirigeantes, Groupe Banque TD


Linda MacKay
Première vice-présidente, Services bancaires personnels au Canada

Je peux résumer les leçons que j’ai apprises en matière de leadership au cours des 25 dernières années en cinq conseils.

Demeurez dans le possible

Il s’agit de la traduction du titre d’un poème que j’adore, écrit par Emily Dickinson (I Dwell in Possibility). La plupart des gens ne connaissent pas le poème en entier, mais bon nombre sont familiers avec son titre, pris comme citation à part entière. Je crois qu’il illustre bien l’idée énoncée par Judy Elder dans son allocution sur l’importance d’afficher ses ambitions et de se lancer à leur poursuite.

Le leadership consiste en grande partie à croire en vous, en votre potentiel et, plus encore, au potentiel des autres. Il s’exprime, selon moi, lorsqu’on aide nos collègues à repousser les limites de ce qu’ils croyaient être leur potentiel personnel. Chez les personnes en début de carrière, on peut rechercher un équilibre entre le quotient émotionnel, la curiosité et l’intelligence. Mais avec les années, l’intelligence n’est plus l’ingrédient différenciateur. L’intelligence émotionnelle et la curiosité sont les éléments qui distinguent les leaders : la façon d’entretenir des rapports avec les autres, de communiquer, de résoudre des problèmes et d’aider les membres d’une équipe à s’améliorer et à faire un meilleur travail qu’ils ne l’auraient cru possible. Croire aux possibilités, et aider les autres à les voir et à les atteindre, est une grande qualité des leaders et une importante leçon à retenir.

En cas de problème, agissez rapidement et soyez honnête

Lorsque les choses tournent mal – et cela arrive souvent –, ma devise est : agir rapidement et être honnête. Réglez les questions difficiles sans détour. Même si ces conversations avec votre supérieur ou vos collègues sont ardues et délicates, il est de loin préférable de régler les problèmes rapidement et de ne pas les laisser traîner, au risque qu’ils s’aggravent.

LIRE: Comment une leader a mené une vie et une carrière couronnées de succès après avoir sauté dans l’inconnu

Au début de ma carrière, lorsque je faisais une erreur ou que j’étais aux prises avec un problème, je passais beaucoup de temps à chercher la solution qui réglerait tout. Cela met beaucoup de pression sur les épaules d’une seule personne, et la situation empirait souvent de jour en jour. Demander de l’aide à un collègue ou à un supérieur rapidement permet de trouver une meilleure solution, en moins de temps. Cela montre aussi votre caractère, votre intégrité et votre détermination à bien faire les choses. Et cela vous permet d’obtenir de l’aide avant que la situation devienne impossible à résoudre et qu’elle demande plus de temps et de ressources que prévu.

Aidez les autres à réussir

Les bons leaders savent qu’aider les autres en dit long sur leur propre leadership. Vous n’aurez même pas à faire étalage de ce que vous avez fait. Ceux qui vous entourent comprendront rapidement que votre équipe est très performante ou que vous êtes un collaborateur clé. J’ai constaté que reconnaître le travail des autres au quotidien permet de renforcer leur succès. Vous pouvez remettre une carte écrite à la main, envoyer un courriel de remerciement, prononcer quelques mots d’encouragement dans le couloir ou remercier quelqu’un devant l’équipe au cours d’une réunion.

Dernièrement, nous avions à l’horaire une réunion qui s’annonçait longue et laborieuse. Avant la rencontre, j’ai envoyé une carte de remerciement et une carte-cadeau à la personne qui allait la diriger. Et à la fin de la réunion (qui s’est bien déroulée, comme je le pensais), je l’ai félicitée pour son travail, comme elle le méritait, devant la personne chargée du projet. Ces gestes ont une grande importance pour les employés. La reconnaissance et les remerciements sont trop importants pour qu’on les laisse passer au deuxième plan.

Restez authentique

Selon moi, il faut montrer qu’on a du plaisir et faire preuve d’humour, surtout quand les situations se corsent. Cela permet aux gens de mieux collaborer. Quand vous atteignez des postes de niveau supérieur dans une entreprise, les employés ont souvent l’impression qu’ils ne peuvent plus vous approcher. Ils sont intimidés par votre rang. Vous devez donc demeurer fidèle à votre nature.

LIRE: Une leader met à profit les conseils reçus pour resserrer les liens avec ses collègues

La transparence est aussi une de mes priorités. Avant ou après les réunions, je prends le temps d’avoir des entretiens vraiment honnêtes avec des membres de mon équipe – au sujet de mes préoccupations, ou de mes intuitions sur certaines situations. Je leur permets aussi de donner leur opinion. J’encourage les gens à être en désaccord avec moi. Même que dans les réunions importantes, je demande souvent à quelqu’un de jouer l’avocat du diable. Je pousse cette personne à être un contestataire. Parce que nous devons savoir de quelle façon les choses peuvent se dérouler à la perfection, ou tourner au cauchemar, avant de passer à l’action.

Recherchez la volonté et enseignez les compétences

Dans mon domaine, aider les clients est notre raison d’être. C’est donc important de mettre sur pied une équipe talentueuse qui peut leur offrir l’expérience qu’ils méritent et à laquelle ils s’attendent.

Pour y arriver, je recherche la volonté à l’embauche, et je prévois la formation nécessaire pour développer les compétences. Cela signifie que je me fais un devoir d’embaucher des candidats passionnés qui ont la bonne attitude et partagent nos valeurs. C’est essentiel. Je dirais même que c’est presque impossible d’arriver à créer une belle attitude (ou insuffler la passion, ou inculquer des valeurs) lorsqu’elle n’existe pas naturellement.

Les personnes qui ne répondent peut-être pas à toutes les exigences de qualification sont souvent des atouts solides dans une équipe, car elles sont curieuses, posent d’excellentes questions et remettent en perspective des choses que nous tenons parfois pour acquises. Il est plus facile d’acquérir des compétences que de modifier son attitude ou sa volonté.

Apprenez-en plus sur The Judy Project et sur le travail qui y est accompli pour soutenir les femmes qui aspirent à des postes de direction ou de cadre supérieure.