Comment appliquer un régime minceur à votre liste de cadeaux des fêtes

Quand le temps des fêtes se pointe le bout du nez, déterminer combien vous dépenserez en cadeaux et qui devrait figurer sur votre liste peut occasionner un stress émotionnel et financier si vous n’y êtes pas préparé.

Selon le rapport des activités de détail en 2019 publié par TD Bank, plus de la moitié des répondants à un sondage aux États-Unis ont dit ne pas acheter de cadeaux à des gens qui ne font pas partie de leur famille et de leurs amis. Malgré ces efforts pour limiter les achats, plus de 55 % des répondants affirment qu’ils devront se rabattre sur leurs cartes de crédit pour venir à bout de leurs dépenses du temps des fêtes.

 « Rien de plus facile que de nous laisser gagner par la fièvre des fêtes et de trop débourser pour acheter des articles comme des cadeaux pour nos connaissances et les personnes qui nous sont chères, mentionne Lisa Orr, experte de la bienséance établie à Toronto. Pour nous aider à maîtriser les coûts, on peut s’en tenir à un budget des fêtes et bien planifier les cadeaux, même pour la famille et des amis proches. »

Alors, comment faire un Séraphin de vous-même, sans ruiner la fête? Pour vous aider à répondre à cette question, voici quelques conseils et astuces que vous pourriez mettre à profit :

Mettez les choses au clair

Que vous souhaitiez réduire vos dépenses des fêtes ou carrément renoncer à l’achat de cadeaux, quels que soient vos motifs, Lisa Orr est formelle : une conversation s’impose avec vos proches pour déterminer la façon dont vous voulez aborder la question des échanges de cadeaux.

Par exemple, si vous et votre conjoint aviez l’habitude de vous lancer dans de folles dépenses pour de gros cadeaux et que vous souhaitez maintenant renverser la vapeur, soyez franc et faites savoir qu’il est quand même possible de passer des moments festifs, mais surtout, à la hauteur de vos moyens! « En affichant clairement vos couleurs, vous éliminez le plus possible les attentes, les malentendus et les déceptions. » Madame Orr conseille par ailleurs de tenir ces discussions le plus tôt possible.

Malgré votre demande, quelqu’un vous achète un cadeau? Selon Madame Orr, vous n’êtes pas dans l’obligation de lui rendre la pareille.

« Manifestez votre reconnaissance à la personne en lui faisant parvenir une carte ou un mot de remerciement. »

Préparez une liste et vérifiez-la deux fois

Ne pas offrir de pourboire à la personne qui promène votre chien ou ne pas acheter de cadeau à votre patron, telles sont des mesures possibles pour sabrer dans vos dépenses des fêtes. Madame Orr précise toutefois que vous ne devez pas craindre d’exclure des membres de la famille et des amis de votre liste, une tâche que vous pourriez trouver difficile. Comment faire pour choisir?

« Ce qui guide votre choix, c’est le lien émotif qui vous lie à cette personne, et non le lien familial ou la durée de votre relation », explique madame Orr. Elle précise que si on a de bonnes chances de retrouver votre conjoint et vos enfants sur votre liste, c’est à vous de décider d’y inclure ou non les frères et sœurs, les cousins et cousines, ou les neveux et nièces.

« Vous êtes très proche de votre sœur aînée, mais avez moins d’affinités avec votre frère cadet? Rien ne vous oblige à acheter un cadeau aux deux! », affirme-t-elle.

Et si cette sœur dont vous êtes proche a un copain ou un conjoint? Devez-vous lui donner également un cadeau?

« Si vous comptez offrir un présent à la portée de votre budget et dont les deux partenaires pourront profiter, comme une bouteille de vin ou un chèque-cadeau de restaurant, alors incluez cette personne dans l’échange », suggère madame Orr.

Bien qu’il n’existe pas de règles absolues quant à ceux qui devraient figurer sur votre liste, madame Orr explique qu’il vaut mieux considérer les cadeaux comme une occasion de renforcer des relations qui sont déjà importantes.

« Concentrez-vous plutôt sur la façon dont vous pourriez souligner ce lien que vous entretenez avec cette personne. Et, bien entendu, sans vous appauvrir! », précise-t-elle.

Donnez des cadeaux qui ne vous mettront pas sur la paille

En ce qui a trait au montant que vous devez consacrer à chaque personne de votre liste, Madame Orr le répète : tout ne doit dépendre que de votre seul budget.

Si vous avez établi un plan financier global ou avez mis un peu d’argent de côté chaque jour de paie en prévision des fêtes, vous pourriez vous être constitué un montant suffisant pour acheter vos cadeaux. Mais même dans un tel cas, madame Orr nous indique que les plus beaux cadeaux qu’elle ait jamais reçus n’avaient presque rien coûté, voire rien coûté du tout.

« Passer du temps à cuisiner ensemble, regarder un film à la maison ou sortir dehors et goûter aux joies de l’hiver en allant patiner ou glisser, voilà d’intéressantes pistes à explorer! », nous dit madame Orr. Elle ajoute que cette approche peu dispendieuse est particulièrement intéressante pour les gens qui souhaiteraient offrir un cadeau à plusieurs membres de la famille et amis pendant le temps des fêtes.

Parmi les autres idées possibles, mentionnons la confection de cadeaux maison, la participation à un atelier communautaire comme la poterie ou la peinture, ou une inscription conjointe à des classes de conditionnement physique ou autres.

« Faites en sorte que les cadeaux soient l’occasion de passer un moment agréable avec les proches qui vous sont chers, ajoute madame Orr. Au bout du compte, tant vos relations que votre portefeuille vous en seront reconnaissants. »