Composer avec les défis d’une économie du travail à la pièce

Développeurs Web à la pige, chauffeurs pour un service de covoiturage, livreurs de repas : de plus en plus de gens participent à l’économie du travail à la pièce, ce qui change radicalement la façon dont les Canadiens trouvent du travail.

Pour beaucoup de jeunes Canadiens, le travail à la pièce – défini, en gros, comme un poste temporaire ou à court terme ou comme le travail à la pige – est en voie de devenir un mode de vie, alors que les emplois à long terme se font de plus en plus rares. Cela a donné naissance à ce qu’on appelle communément la génération de travailleurs à la pièce.

En effet, selon un nouveau sondage de TD Assurance, près des trois quarts (73 %) des milléniaux du Canada affirment qu’ils ont fait ou devront faire une forme ou une autre de travail à la pièce.

Et bien que de nombreux Canadiens aiment la flexibilité et la meilleure conciliation travail-vie personnelle que leur offre le travail à la pièce, près de 9 sur 10 d’entre eux affirment qu’ils ont des inquiétudes concernant leur emploi dans l’économie du travail à la pièce, invoquant des facteurs importants comme l’absence d’avantages sociaux relatifs aux soins de santé et dentaires et la volatilité des revenus.

Évidemment, parce qu'ils n'occupent pas un emploi à temps plein, bien des travailleurs à la pièce n’ont pas les mêmes avantages que les employés à temps plein, notamment la participation à un régime de retraite collectif, l’assurance maladie, ou même l’assurance vie. En même temps, les besoins et les risques des travailleurs à la pièce peuvent changer d’un mois à l’autre, ce qui complique encore davantage leur capacité à planifier leur avenir financier.

« Le travail à la pièce n’offre peut-être pas les protections et les avantages d’un emploi à temps plein, et pour cette raison, ceux qui y sont soumis assument des niveaux plus élevés de risque financier », affirme Mark Hardy, vice-président associé, Vie et Santé directes, TD Assurance.

« L’assurance vie, par exemple, n’offre pas seulement une prestation en cas de décès pour protéger les êtres chers; elle fait aussi partie intégrante d’un plan financier complet. Il est important de savoir que plus on est jeune quand on souscrit une assurance vie, plus on a de chances qu’elle soit abordable et que les primes n’augmentent pas pendant la durée choisie du contrat. »

Bien que près de 8 milléniaux sur 10 considèrent que l’assurance vie est un avantage important, seulement une fraction d’entre eux en bénéficient dans un contexte de travail à la pièce. Les milléniaux du Canada mentionnent qu’ils sont aussi préoccupés par l’absence de sécurité d’emploi (61 %), de congés payés (38 %) et de régime de retraite (32 %), ainsi que par la volatilité des revenus (41 %), dans un contexte de travail à la pièce.

Dans son rapport de 2017 intitulé Omniprésent et profond : Impact de la volatilité des revenus sur les Canadiens, la TD  a découvert que les Canadiens ayant des revenus mensuels fluctuants sont plus susceptibles de composer avec des défis et du stress financiers actuellement et de manquer de confiance en leur avenir financier. Plus spécifiquement, le rapport révèle que les milléniaux, particulièrement les femmes et ceux âgés de 18 à 24 ans, sont plus susceptibles d’être aux prises avec la volatilité des revenus.

Comme l’économie du travail à la pièce est là pour rester, les travailleurs à la pièce doivent planifier et se préparer afin de pouvoir continuer à s’adapter au marché de l’emploi en évolution.

Pour ceux qui font ou qui envisagent de faire du travail à la pièce, voici quelques conseils utiles pour composer avec les défis :

  • Commencez à acquérir un savoir-faire financier : Quand il est question d’argent, quelques connaissances peuvent faire une grande différence. Chaque personne a une réalité financière différente. L’acquisition de compétences financières, comme préparer un budget, épargner et investir, peut vous aider à prendre de meilleures décisions financières en toute confiance. Pour améliorer votre gestion de l’argent, la TD offre divers outils et ressources pédagogiques en ligne.
  • Soyez prêt pour l’imprévisible grâce à un fonds d’urgence : Les dépenses majeures surviennent toujours quand on s’y attend le moins et nous laissent à court d’argent. Pour être prêt à toute éventualité, commencez à bâtir un fonds d’urgence qui pourrait couvrir votre loyer et vos dépenses courantes pendant quelques mois.
  • Épargnez pour votre retraite : Placez ce que vous pouvez dans votre épargne-retraite. Discutez avec votre conseiller des options qui conviennent le mieux à vos besoins pour faire croître vos économies.
  • Commencez plus jeune pour payer moins cher : Le meilleur moment pour souscrire une assurance vie, c’est vraiment le plus tôt possible. Le coût d’une assurance vie varie en fonction de votre santé; ainsi, l’achat d’une assurance vie – et son maintien – quand vous êtes jeune et en santé vous met à l’abri peu importe vos ennuis de santé futurs.

À propos du sondage de TD Assurance sur la génération de travailleurs à la pièce

TD Assurance a demandé à Environics Research de réaliser un sondage personnalisé auprès de 6 021 Canadiens âgés de 18 ans ou plus, dont 3 349 Canadiens qui font présentement, ont fait ou s’attendent à faire du travail à la pièce. Les réponses ont été recueillies du 20 février au 1er mars 2018.