Conseils financiers dépassés : Voir les vieux conseils sous un nouvel angle

« Pourquoi payer ça avec une carte de crédit? »

« Tu dépenses l’argent de ta paie, gagné à la sueur de ton front, pour ton loyer plutôt que d’acheter une maison? »

« Comment ça, tu veux voyager? Rembourser ton prêt hypothécaire devrait être ta priorité. »

On dirait qu’il y a toujours quelqu’un pour remettre en question vos habitudes de dépenses ou votre train de vie. Ce peut être vos parents, un ami ou un voisin, qui s’empressera souvent de vous donner des conseils non sollicités sur la façon de gérer votre argent.

Certains de ces conseils d’argent étaient peut-être pertinents dans le passé, mais les changements dans le marché de l’emploi et l’économie ainsi que l’évolution rapide de la technologie signifient qu’il est peut-être temps de repenser certains conseils financiers qu’on avait l’habitude de suivre.

Voici trois conseils financiers dépassés et de nouvelles manières de voir les choses :

Conseil de la vieille école : Éviter à tout prix d’utiliser une carte de crédit

Conseil de la nouvelle école: Utiliser les cartes de crédit de façon responsable et comprendre comment elles fonctionnent pourrait vous aider à gérer vos finances à votre avantage.

Utiliser les cartes de crédit de façon responsable et comprendre comment elles fonctionnent pourrait vous aider à gérer vos finances à votre avantage.

Utilisées de façon responsable, les cartes de crédit peuvent être un élément clé de la gestion de vos finances personnelles. Par exemple, utiliser une carte de crédit de façon responsable – ce qui veut dire faire au moins le paiement minimum requis et le faire à temps, chaque mois – peut vous aider à établir un bon dossier de crédit.

Vous voulez accumuler des points que vous pourrez échanger contre des voyages ou des achats d’épicerie? Choisissez une carte qui vous offre des points pour des articles que vous achetez régulièrement, mais assurez-vous de tenir compte des frais annuels lorsque vous calculez la valeur des récompenses que vous vous attendez à recevoir pour déterminer si c’est avantageux pour vous.

Conseil de la vieille école : Il est toujours préférable d’acheter plutôt que de louer

Conseil de la nouvelle école: Lorsque vous tenez compte de vos préférences de mode de vie et de toutes les dépenses associées à l’achat d’une propriété, il est possible que la solution la plus sensée soit de continuer d’être locataire plutôt que de devenir propriétaire.

 Lorsque vous tenez compte de vos préférences de mode de vie et de toutes les dépenses associées à l’achat d’une propriété, il est possible que la solution la plus sensée soit de continuer d’être locataire plutôt que de devenir propriétaire.

Soixante-treize pour cent des Canadiens sondés en 2018 par la TD ont affirmé qu’ils font, ont fait ou s’attendent à faire une forme ou une autre de travail à la pièce (par exemple un poste temporaire ou à court terme, ou du travail à la pige) plutôt qu’avoir un emploi stable à long terme.

Bien qu’il y ait plusieurs avantages à être propriétaire, le marché de l’emploi et l’économie changeants (ainsi que le prix de l’immobilier dans certains marchés urbains et les conséquences pour vous des nouvelles règles de simulation de crise pour les prêts hypothécaires au Canada) devraient être pris en considération avant tout lorsque vous vous demandez si l’achat d’une propriété est la chose à faire pour vous.

Lorsque vous soupesez l’achat d’une propriété, vous devriez tenir compte d’un autre facteur important: les coûts vont bien au-delà des versements hypothécaires. Selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), les frais de transfert de la propriété (par exemple les frais juridiques et le droit de mutation immobilière) représentent l’équivalent d’environ 1,5 à 4 % du prix d’achat. D’ailleurs, en plus des frais juridiques pour l’achat et des versements hypothécaires, on devrait aussi tenir compte des dépenses courantes (comme la taxe foncière, les services publics, les frais d’entretien s’il s’agit d’une copropriété, les réparations et les rénovations).

Vous voulez savoir ce que vous pourriez vous permettre? Le calculateur d’accessibilité hypothécaire TD peut vous aider à faire une estimation.

Conseil de la vielle école : Rembourser votre prêt hypothécaire aussitôt que possible avec des paiements forfaitaires devrait être votre priorité financière

Conseil de la nouvelle école : Faire des paiements forfaitaires sur un prêt hypothécaire est une façon parmi tant d’autres d’utiliser des fonds additionnels.

ire des paiements forfaitaires sur un prêt hypothécaire est une façon parmi tant d’autres d’utiliser des fonds additionnels.

Les choix que vous faites pour gagner, dépenser et épargner votre argent dépendent de vos valeurs et de vos préférences personnelles.

Pour certains, rembourser leur prêt hypothécaire le plus tôt possible, souvent en faisant des paiements forfaitaires en plus des versements hypothécaires réguliers, est la priorité. Bien sûr, si vous décidez de vous concentrer sur le remboursement rapide de votre prêt hypothécaire plutôt que sur d’autres objectifs financiers, il est toujours important de comprendre les modalités de votre prêt hypothécaire, notamment la fréquence à laquelle vous avez le droit de faire des paiements forfaitaires.

Et si vous préfériez plutôt vous concentrer sur l’épargne pour des objectifs à court terme (par exemple, un mariage ou des vacances annuelles)? Pour certains, il pourrait être plus sensé d’investir dès maintenant l’épargne qu’il leur reste après avoir fait leurs versements hypothécaires plutôt que de se concentrer uniquement sur des paiements forfaitaires, selon les objectifs financiers à court et à long terme.