Davos 2019 : Trois leaders du secteur financier se penchent sur l’utilisation responsable de l’intelligence artificielle

Au milieu de l’effervescence qui entoure le potentiel de l’intelligence artificielle (IA), les institutions financières ont le devoir de s’assurer que celle-ci est utilisée de manière équitable, transparente et responsable, selon le président et chef de la direction du Groupe Banque TD, Bharat Masrani.

« Les activités de la TD sont basées sur la confiance et nous avons travaillé avec acharnement au cours des 163 dernières années afin de bâtir cette confiance », a-t-il affirmé.

Les commentaires de M. Masrani ont alimenté, jeudi, une discussion entre des leaders mondiaux du secteur financier dans le cadre du Forum économique mondial, à Davos, en Suisse.

L’IA entraîne la transformation du secteur financier, procurant aux institutions financières de grandes possibilités afin d’apprendre à mieux connaître leurs clients et de leur offrir une expérience inégalée.

La discussion — animée par Deloitte et mettant aussi en vedette Sabine Keller-Busse, chef de l’exploitation d’UBS, et Ann Cairns, vice-présidente du conseil de Mastercard — portait sur la façon dont les institutions financières peuvent tirer profit de l’IA tout en maintenant leurs responsabilités à l’égard de leurs clients, de leurs employés et de la société. Voici ce qu’ils avaient à dire :

Entretenir la confiance des clients

En ce qui a trait aux clients, les panélistes ont convenu que l’un des éléments les plus importants à prendre en considération en vue d’une utilisation responsable de l’IA était la confiance. Les clients s’en remettent à leurs institutions financières pour obtenir un service exceptionnel, sûr et sécuritaire, peu importe les canaux qu’ils choisissent d’utiliser, et il est primordial de maintenir cette confiance dans le contexte d’évolution technologique actuel.

M. Masrani a expliqué que les banques devaient agir avec prudence quant aux endroits et à la manière de déployer de nouvelles technologies. Il a indiqué que l’acquisition par la TD de Layer 6, une entreprise en IA reconnue mondialement, était fondée sur de la décision réfléchie d’utiliser l’IA pour améliorer les processus existants de la TD en vue de se rapprocher davantage des clients.

Depuis l’acquisition de Layer 6 il y a un peu plus d’un an, la TD a déjà amélioré ses capacités prédictives de plus de 30 % dans divers cas d’utilisation, a mentionné M. Masrani.

Habiliter les employés

Les panélistes ont aussi insisté sur le fait que de donner une certaine autonomie d’action aux employés était un des éléments les plus importants à considérer au moment de prendre des décisions en matière d’IA au sein de leur entreprise. M. Masrani a expliqué que l’ajout de Layer 6 avait contribué à créer une nouvelle énergie à la TD et que l’appui des employés avait joué un rôle considérable dans le succès de l’initiative de la banque relativement à l’utilisation de l’IA.

M. Masrani a aussi ajouté que fournir la formation et les outils adéquats était essentiel afin de s’assurer que les gens tirent profit des nouveaux emplois créés par l’adoption de l’IA.

Agir dans l’intérêt fondamental de la société

Les trois panélistes étaient d’accord pour dire que les institutions financières ont un rôle important à jouer afin de veiller à ce que l’adoption généralisée de l’IA soit avantageuse pour la société. M. Masrani a donné l’exemple du Défi TD Prêts à agir pour montrer de quelles manières les banques peuvent aider la population générale à développer des compétences qui seront en demande dans l’avenir. En 2018, dans le cadre de cette initiative, la TD a versé un don d’un million de dollars à un organisme qui met au point une solution permettant aux gens d’acquérir de nouvelles compétences et de se préparer aux futures occasions de carrière à l’ère de l’IA et de l’automatisation.

M. Masrani a rappelé que les institutions financières avaient la responsabilité de créer un environnement positif et inclusif pour tous dans le cadre du parcours d’intégration de l’IA.

Pour visionner l’intégralité de la discussion des panélistes, visitez le site Web de Deloitte sur les événements de Davos 2019 en cliquant ici.