Découvrez comment deux lauréats d’une subvention dans le cadre du défi TD Prêts à agir se sont adaptés pendant la pandémie de COVID-19

Comme de nombreuses autres organisations canadiennes, le programme incubateur pour les entreprises en démarrage du Collège Seneca, appelé HELIX, s’est vu contraint de procéder rapidement à d’importants changements en raison de la pandémie de COVID-19.

Seneca HELIX a reçu une subvention d’un million de dollars de la TD dans le cadre du défi TD Prêts à agir 2018. À l’époque, cet organisme voulait mettre au point une nouvelle série de programmes appelée Career Recharge visant à aider les gens à préparer leur avenir, que ce soit en réintégrant le marché du travail, en progressant dans leur domaine actuel, en se réorientant, en démarrant un projet ou en comprenant l’incidence des changements technologiques sur le monde du travail.

Mais lorsque la pandémie de COVID-19 est arrivée, les membres de l’équipe de Seneca HELIX ont décidé d’appliquer la même pensée entrepreneuriale que celle qu’ils enseignaient à leurs participants afin de modifier rapidement les ateliers offerts.

« Nous avions terminé 80 % de nos ateliers Career Recharge lorsque la pandémie de COVID-19 nous a frappés, explique Chris Dudley, directeur principal de l’entrepreneuriat à Seneca, à Toronto. Nous devions faire preuve d’une grande agilité pour nos participants, car la préparation aux changements de carrière peut s’avérer difficile, même dans les meilleures conditions. »

Appuyer la transition des entrepreneurs émergents vers de nouvelles carrières en ligne

Seneca HELIX a reçu une subvention en 2018 dans le cadre du défi TD Prêts à agir, une initiative annuelle de la TD en Amérique du Nord qui offre des subventions à des organismes qui mettent au point des solutions novatrices dans l’intérêt de la société.

Avant la pandémie de COVID-19, les ateliers Career Recharge de Chris Dudley et de son équipe de l’incubateur HELIX, qui sont axés sur des sujets comme l’établissement de relations d’affaires fructueuses et l’utilisation des technologies d’IA pour améliorer l’efficacité des stratégies opérationnelles, étaient offerts en personne ou de façon virtuelle.

Lorsque la pandémie a frappé l’Amérique du Nord, Chris Dudley a été contraint de passer entièrement au numérique. Il a aussi mis sur pied deux nouvelles initiatives en ligne pour assurer la poursuite du programme et aborder des sujets pouvant aider les entrepreneurs à conserver leur place sur le marché pendant la pandémie.

Le premier atelier diffusé en direct montrait aux entrepreneurs comment installer un espace de télétravail et s’assurer que la santé mentale et physique demeure une priorité (tout en s’occupant de jeunes enfants, s’il y a lieu). L’atelier et une liste de ressources ont été enregistrés en ligne afin que les participants puissent les consulter au moment qui leur convenait.

La seconde initiative consistait en une série de 10 ateliers visant à aider les participants à établir une nouvelle entreprise pendant la COVID-19. L’objectif premier était d’aider les entrepreneurs à repérer les besoins sur le marché , à mettre au point une image de marque correspondant au public visé et à faire des remue-méninges pour trouver des solutions qui fonctionneraient pour ces clients.

Les participants ont ensuite créé un prototype et un modèle d’affaires, et ont appris à présenter leur projet d’affaires à des investisseurs.

Plus de 1 200 personnes se sont inscrites aux deux événements et ont reçu du coaching et du mentorat.

Le passage de l’apprentissage en personne à l’apprentissage entièrement en ligne, y compris l’élaboration des nouveaux programmes, s’est fait en seulement sept semaines.

La pensée entrepreneuriale en cette période sans précédent

« Tous les entrepreneurs ont à cœur de résoudre des problèmes. Ils mettent un produit ou un service en marché pour contribuer à satisfaire un besoin ou à combler une lacune, affirme Chris Dudley. Nous sommes fiers d’avoir pu nous adapter assez rapidement de manière à ne pas compromettre l’innovation et, au contraire, à la propulser afin d’aider à trouver des solutions à l’ensemble des problèmes socio-économiques auxquels nous sommes confrontés, en particulier pendant la pandémie. »

Toutefois, la pandémie a obligé un autre lauréat d’une subvention dans le cadre du défi TD Prêts à agir à changer sa façon de faire pour continuer à avoir une incidence positive sur la collectivité.

EN SAVOIR PLUS : Défi TD Prêts à agir 2019 – Remodeler l’avenir des soins de santé

« Nous avons dû réévaluer toute notre approche de l’analyse hors laboratoire, qui nécessite des visites facultatives en personne de notre équipe de soins, a déclaré le Dr Paul Komenda, directeur de la recherche dans le cadre du programme Kidney Check de l’Université du Manitoba, lauréat d’une subvention dans le cadre du défi TD Prêts à agir 2019. »

« Notre programme a été conçu à des fins de dépistage, de triage et de traitement des maladies du rein chroniques, du diabète et de l’hypertension artérielle chez les personnes vivant dans des collectivités rurales et éloignées, mais la COVID-19 nous empêchait de nous rendre dans ces collectivités. »

Avant la COVID-19, le Dr Komenda et son équipe avaient prévu des dates de dépistage dans la première collectivité dans le cadre du programme de l’Université du Manitoba (sur les terres de la Première nation de Kinonjeoshtegon).

Quelques jours avant la première visite, la pandémie a entraîné le confinement de la communauté, car les membres de la Première nation du Nord du Manitoba craignaient la propagation de la COVID-19. La communauté est éloignée et, pour les familles de la région qui vivent dans des maisons surpeuplées, contracter le virus pourrait avoir un effet dévastateur.

Comme le projet était en suspens, le Dr Komenda et son équipe ont eu le temps de perfectionner encore plus leur programme en améliorant leurs connaissances sur les meilleures façons de susciter l’engagement des patients des communautés des Premières nations.

Le défi TD Prêts à agir 2020

Le défi TD Prêts à agir 2020 est maintenant lancé et accepte les demandes jusqu’au 13 août. Il offrira des subventions d’un montant total de 10 millions de dollars canadiens à des organismes de bienfaisance et à but non lucratif dont les activités appuient l’objectif du défi de cette année, soit de mettre au point des solutions novatrices contribuant à combattre les effets de la COVID-19 au Canada et aux États-Unis. Pour connaître tous les détails au sujet du défi de cette année, visitez le site td.com/ledefitdpretsaagir.