Ce que font certains conducteurs pour éviter un accident

Lorsqu’elle revient du travail, Ashley Russo prend souvent le chemin le plus long et le moins occupé seulement pour éviter les autres voitures et limiter la possibilité d’avoir un accident. Elle préfère aussi stationner sa voiture à l’autre bout du stationnement de l’épicerie pour prévenir les accrochages avec les paniers d’épicerie ou d’autres véhicules.

Et elle n’est pas la seule à le faire.

Environ 70 % des conducteurs ayant participé à un récent sondage de TD Assurance affirment avoir pris des mesures similaires pour tenter de prévenir un accident ou des dommages à leur voiture, et l’une des raisons principales que les répondants ont invoquées pour essayer d’éviter les autres voitures est le mal de tête qui accompagne la gestion post-accident.

En tant que chef d’équipe au Centre auto TD Assurance à Vaughan, Ashley n’est pas surprise que les Canadiens s’efforcent de conduire prudemment. Son rôle vise à offrir aux clients une approche post-accident simplifiée et globale incluant des conseils en matière de réclamation, la réparation de leur véhicule ou un véhicule de remplacement, le tout sous un même toit.

« Je suis devenue très attentive par rapport à mon environnement et je m’assure de prendre des précautions supplémentaires lorsque c’est possible », explique Ashley.

Elle comprend personnellement les questions qu’une personne peut se poser après avoir eu un accident de voiture ou après avoir découvert que son véhicule a été endommagé. En simplifiant le processus nécessaire pour traiter une réclamation, réparer un véhicule et fournir une voiture de remplacement, Ashley et son équipe espèrent réduire le stress qu’on peut ressentir après un accident.

Selon Ashley, il n’est pas surprenant que de nombreuses personnes trouvent une telle situation stressante et compliquée.

« Les inquiétudes des clients viennent en grande partie du fait qu’ils ne comprennent pas tout à fait leur police d’assurance, ce qui est couvert et ce qui ne l’est pas, explique-t-elle. Même si nos clients vivent une situation difficile, nous voulons qu’ils partent l’esprit plus tranquille. »

Après un accident, les clients peuvent prendre rendez-vous par téléphone à l’un des 12 Centres auto du Canada. Une fois sur place, ils ont accès à des experts en sinistres et des techniciens en réparation agréés, qui tiennent des ateliers de réparation et qui peuvent évaluer les dommages au véhicule et effectuer les réparations. Chaque centre offre aussi un service de location qui peut aider les conducteurs ayant besoin d’un véhicule pendant que leur voiture est en réparation.

« Plus nous contribuons à simplifier le processus pour nos clients qui ont eu un accident ou subi des dommages à leur véhicule, plus ils se sentiront pris en charge dès leur arrivée », poursuit Ashley.

Selon le sondage, après avoir eu un accident, les gens se demandent d’abord s’il y a des blessés, puis quels seront les coûts de la réparation du véhicule et si l’assurance couvrira les dommages.

Ashley se souvient d’une interaction avec un client de la région de Toronto qui roulait en direction d’un parc d’attractions pour y passer la journée avec ses deux enfants âgés de 10 et 12 ans, lorsque la famille a eu un accident de voiture.

« La mère se trouvait dans une détresse totale et ne savait pas à quoi s’attendre; elle pensait que le processus serait très long, alors que l’idée était de passer une journée agréable avec les enfants », affirme Ashley, dont l’équipe a réussi à accélérer le processus et à minimiser les interruptions en offrant une consultation sur place avec un expert en sinistres ainsi qu’un véhicule de location.

« Ils sont partis heureux de pouvoir suivre leur plan initial et de passer la journée en famille. »

Le sondage en ligne, qui a été mené par Environics Research Group au nom de TD Assurance, a recueilli les réponses de 901 conducteurs canadiens âgés de plus de 18 ans