Bâtir un meilleur avenir pour la santé mentale

Il y a sept ans, Ahmed Nasim commençait à travailler à la succursale TD Canada Trust située à l’intersection de Queen Street West et Ossington Avenue, au centre-ville de Toronto.

Cette succursale de quartier est fréquentée par le personnel et les patients du Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) voisin, un chef de file pour la recherche et les traitements en santé mentale au Canada. En tant que nouvel employé à cette succursale, Ahmed ne savait pas vraiment à quoi s’attendre, mais il avait confiance de pouvoir offrir un environnement accueillant aux clients. 

« Je me suis rendu compte que la meilleure chose que je puisse faire au travail (et dans la vie en général) était de traiter chaque client comme je voudrais être traité : avec attention, gentillesse, patience et empathie », mentionne Ahmed.

Sept années ont passé. Ahmed connaît maintenant très bien les membres du personnel et les patients du CAMH (les collègues et les clients font affectueusement référence à lui comme le « maire » de la succursale). Il est reconnaissant d’avoir pu apprendre autant de ses expériences au travail. 

« Il n’y a pas un jour qui soit pareil à un autre ici et pour rien au monde, je ne voudrais travailler ailleurs, explique Ahmed. Je cherche toujours des moyens d’établir un contact avec la collectivité et de rendre la journée de mes clients un peu plus agréable. Et c’est ce qui me motive le plus à venir travailler chaque jour. » 

Faire une place au rétablissement et au bien-être

Ahmed a plus que jamais aujourd’hui une raison de ressentir un lien privilégié avec sa succursale à la suite de l’annonce récente par la TD d’un don substantiel – plus de 20 millions de dollars – au CAMH, que ce dernier pourra utiliser pour financer ses recherches, contribuer aux programmes de soins et aider à vaincre les préjugés sur la maladie mentale et la toxicomanie.

En tant que principal centre canadien axé sur la recherche et le traitement de la maladie mentale, le CAMH (qui traite plus de 34 000 patients chaque année) exerce une influence sur la façon dont les Canadiens perçoivent la santé mentale et oriente le discours sur la nécessité d’amener les soins et les traitements en matière de maladies mentales et de toxicomanie dans une toute nouvelle ère.

Grâce à des recherches de pointe et à des programmes importants, notamment au moyen de groupes pour les jeunes aux prises avec des dépendances et de programmes pour les patients gériatriques externes vivant avec des troubles psychiatriques, le CAMH vise à révolutionner la compréhension de la maladie mentale.

L’hôpital et le campus situés près de la succursale d’Ahmed font l’objet d’une modernisation afin de mieux répondre aux besoins du centre et de la collectivité environnante. Deux nouveaux immeubles, le McCain Centre for Complex Care and Recovery Building et le Crisis and Critical Care Building, sont en construction. Ils contiendront 235 lits pour les patients ayant les maladies mentales les plus complexes.

Le don de la TD – l’un des plus importants dons d’entreprise jamais reçus par le CAMH – sera également commémoré de façon concrète sur le terrain même du CAMH, avec le changement de nom d’un espace vert réaménagé sur le site du CAMH à l’intersection de Queen Street West et d’Ossington Avenue à Toronto. 

CAMH TD Rendering

Désormais appelé Parc TD Commons, ce nouvel espace vert pourra accueillir ses premiers visiteurs en 2020, dans le cadre du projet de réaménagement du CAMH. Il s’agira d’un endroit dont les patients, le personnel et les membres de la collectivité immédiate pourront profiter et où le concept de rétablissement sera au cœur même de son aménagement. Cet espace vert notable s’inscrit parfaitement dans la philosophie de La promesse Prêts à agir visant quatre vecteurs de changement (Sécurité financière, Planète dynamique, Collectivités inclusives et Meilleure santé) qui, lorsqu’ils sont abordés globalement, peuvent aider les gens à se sentir plus en confiance quant à l’avenir.

Influer sur les collègues comme sur les collectivités

Tina Coppola, gestionnaire d’Ahmed et directrice de la succursale de Queen Street West et d’Ossington Avenue, se dit fière de ce don. 

« C’est génial de faire partie d’une entreprise qui a tant à cœur la maladie mentale et qui déploie autant d’efforts autour de la sensibilisation, nous dit-elle. Le fait de travailler à cette succursale nous a permis de faire partie d’une communauté – d’une famille – et je suis vraiment reconnaissante du soutien que la TD apporte à la collectivité. Nous croyons que ce don aura une incidence positive importante sur bien des gens. »

Et tout aussi importante est l’expérience acquise en travaillant à cette succursale de la TD. Ahmed est d’avis que les leçons qu’il a tirées de son travail ont également eu une incidence positive sur sa vie de famille.

« J’ai tellement appris de mes clients sur la compassion, car qu’il n’existe pas de solution universelle quand on doit composer avec quelqu’un qui fait face à des difficultés », explique-t-il. Il ajoute qu’il encourage les membres de sa famille à parler ouvertement de leurs problèmes, quels qu’ils soient. « Je suis reconnaissant de travailler à cette succursale de la TD et avec cette collectivité au quotidien ».