La retraite approche? Pensez-y avant d’adopter un animal de compagnie

Avoir un animal de compagnie à la retraite a été associé à une foule de bienfaits sur la santé, que ce soit la réduction du stress ou l’augmentation de l’exercice.

Mais avec la promenade, les toilettages et les visites chez le vétérinaire, prendre soin d’un animal demande un grand niveau d’engagement. Bien souvent, les retraités qui songent à adopter un compagnon à quatre pattes ne pensent pas à ce qui pourrait arriver s’ils voyagent, déménagent dans une résidence plus petite, tombent malades ou décèdent. Si vous êtes retraité, ou si vous envisagez de prendre votre retraite prochainement, et que vous pensez adopter un animal de compagnie, les étapes A-M-I-S pourraient vous aider à faire la transition vers une retraite agréable pour vous et votre animal.

A pour Activité physique

Les chiens ont besoin d’être promenés régulièrement, mais certaines races ont besoin de bouger plus que d’autres. Si vous devenez physiquement incapable de répondre aux besoins d’exercice de votre compagnon à quatre pattes, il est essentiel de prendre des mesures pour que ses besoins chien soient comblés. Que vous décidiez de recourir aux services d’un promeneur de chiens, de confier votre animal à une garderie canine ou de demander de l’aide à un membre de votre famille, une bonne planification favorisera une transition sans heurts.

M pour Maison

Si vous devez déménager dans une copropriété ou dans une résidence pour personnes âgées, considérez les restrictions et les politiques en place en matière d’animaux domestiques, car cela pourrait limiter vos options.

Il n’y a pas de prix à la joie et aux bienfaits possibles sur la santé qu’un animal peut apporter. Par contre, mieux vous serez informé avant de prendre une décision, mieux votre compagnon et vous vous porterez.

I pour Itinéraires et voyages

Vous planifiez passer l’hiver dans le Sud? Si vous préférez voyager avec votre compagnon, certains pays exigent que les animaux aient un visa et soient vaccinés, et demandent des documents particuliers. Comme les règlements varient en fonction des pays, assurez-vous de vérifier les exigences en matière d’importation des animaux pour votre destination avant de partir.

S pour Succession

Certains animaux peuvent vivre jusqu’à 20 ans. Et si votre animal vivait plus longtemps que vous? Vous devrez penser à désigner un fiduciaire dans votre testament qui peut prendre soin de votre compagnon après votre décès. Vous pouvez ajouter une clause dans votre testament indiquant votre souhait de léguer un certain montant à cette personne pour assurer les soins de votre animal. Au moment de déterminer le coût des soins, pensez aux dépenses prévues et inattendues. Si vous ne désignez pas de fiduciaire pour s’occuper de votre ami, il pourrait se retrouver sans toit après votre décès.