La TD et le Centre du livre jeunesse canadien récompensent les meilleurs livres en littérature jeunesse

C’est dans le cadre d’une cérémonie tenue à Montréal le 19 novembre dernier qu’a été remis le 14e Prix TD de littérature canadienne pour l’enfance et la jeunesse, volet francophone, qui récompense les meilleures œuvres canadiennes en littérature jeunesse. Lors de cette soirée, Marianne Dubuc a remporté le Prix TD, qui s’accompagne d’une bourse de 50 000 $, pour son livre illustré, Le chemin de la montagne. Son livre lui a également valu le Prix Harry Black ainsi que le prix Choix du public pour la littérature jeunesse.

Le livre raconte une amitié remplie de tendresse et souligne l’importance de la transmission du savoir entre les générations. Il présente aux lecteurs une touchante histoire de passage à l’âge adulte et est une ode au bonheur trouvé dans les choses simples. On y rencontre Madame Blaireau qui, chaque dimanche ensoleillé, prend le sentier menant au sommet de la montagne. Son chemin est jalonné de rencontres avec ses amis, de moments de contemplation de la nature et de cueillettes de champignons et d’autres choses. Un matin, elle rencontre Lulu, un petit chat qui voudrait, lui aussi, voir le toit du monde.

Aperçu de l’intérieur du livre Le chemin de la montagne (Comme des géants), écrit et illustré par Marianne Dubuc.

« Les juges ont été séduits par les gestes humanistes présentés dans le livre de Marianne Dubuc ainsi que par la tendresse du sujet et les illustrations lumineuses et apaisantes », dit Magda Tadros, du Centre du livre jeunesse canadien.

Cette année, la TD a augmenté son apport financier pour aider à souligner les réalisations exceptionnelles des auteurs et illustrateurs, en portant le montant du grand prix à 50 000 $, au lieu des 30 000 $ qui étaient remis les années passées, faisant de ce prix le plus généreux au Canada pour la littérature jeunesse.

Town Is by the Sea (Je vois la mer) a de son côté remporté le Prix TD de littérature canadienne pour l’enfance et la jeunesse, volet anglophone. Lors d’une cérémonie tenue à Toronto à la fin octobre, Joanne Schwartz et Sydney Smith se sont partagé le prestigieux prix.

S’il y a un sujet qu’on aborde très rarement dans les livres pour enfants, c’est bien l’expérience des familles minières dans les régions rurales de la Nouvelle-Écosse, qui fait pourtant partie de l’histoire du Canada.

Dans Town Is by the Sea, l’auteure Joanne Schwartz raconte l’histoire à travers les yeux d’un garçon qui vaque à ses activités quotidiennes. Il visite un ami, fait des courses pour sa mère et écoute une partie de baseball à la radio sans jamais cesser de penser à son père, qui creuse dans les galeries sous terre pour trouver du charbon.

L’histoire se déroule dans une rayonnante ville en bord de mer dans les années 1950. Elle est illustrée par Sydney Smith, un illustrateur canadien primé qui montre bien le contraste frappant entre la vie du garçon et la noirceur qui entoure le travail dans les mines.

Malgré la journée d’été parfaite dont profite le jeune garçon, il sait bien que lui aussi, éventuellement, suivra le même chemin que son père et les autres hommes de sa communauté.

Il se dit qu’un jour, ce sera son tour. Parce que c’est ainsi dans sa ville.

Pour connaître tous les distingués auteurs et illustrateurs qui étaient finalistes cette année, lisez cet article.

La TD est fière de commanditer plusieurs programmes de lecture à l’échelle nationale dans le cadre de La promesse Prêts à agir, notamment la Semaine canadienne TD du livre jeunesse, le Club de lecture d’été TD et Un livre à moi TD, afin de contribuer à améliorer l’accès à la lecture pour les jeunes canadiens. En soutenant l’apprentissage dès un jeune âge, la TD favorise la création d’un contexte où tout le monde peut réussir et participer pleinement à ce que l’avenir a à offrir.