La TD prend soin des siens : Comment un groupe de collègues de Singapour a amélioré la vie d’élèves au Cambodge

Lorsque Patricia Selvam est revenue de son premier voyage de bénévolat au Cambodge où elle a fait du jardinage et pavé un chemin pour améliorer la cour d’une école primaire, elle a senti qu’elle pourrait en faire bien plus.

Patricia Selvam, directrice principale, Marketing et Administration à Valeurs Mobilières TD à Singapour, est allée au Cambodge la première fois en 2016 avec des collègues pour moderniser l’infrastructure de l’école du village défavorisé de Bakong. Le groupe a collaboré avec Caring for Cambodia (CFC), un organisme à but non lucratif visant à améliorer la vie des Cambodgiens en facilitant l’accès des enfants à l’école. Patricia Selvam se souvient qu’à la fin de son séjour, les liens que son groupe avaient noués avec les habitants ne laissaient aucun doute qu’elle reviendrait.

« Comme je suis allée quelques fois au Cambodge, ça a été un privilège d’y retourner avec l’équipe pour changer les choses dans le milieu d’apprentissage des enfants, car les répercussions sont énormes pour eux et pour la collectivité entière, affirme Patricia. Nos collègues ont également appris à mieux se connaître et ont bâti des amitiés qui vont au-delà du travail ».

Plusieurs villages du Cambodge sont aux prises avec la pauvreté après que le pays eut été déchiré par la guerre et l’instabilité politique. Bakong ne fait pas exception. Le village est situé dans une zone rurale où la majorité des élèves doivent faire un trajet de plus d’une heure à l’aller et au retour pour fréquenter l’école chaque jour. Souvent, les familles de la région n’ont pas les moyens d’envoyer tous leurs enfants à l’école; par conséquent, certains sont laissés pour compte.

« Les enfants cambodgiens font face à des défis de taille, soutient Jay Jobanputra, directeur général et chef régional, Asie-Pacifique, Valeurs Mobilières TD. Ce que beaucoup d’entre nous tiennent pour acquis – de l’eau potable, une brosse à dents, des moyens de transport ou les quatre murs d’une salle de classe – représente un rêve pour ces enfants-là.

Après le premier voyage au Cambodge, le Comité de bienfaisance TD de Singapour a collaboré avec CFC pour mieux comprendre ce dont le village avait besoin à plus long terme. Ils ont ciblé trois projets prioritaires : la réfection de la bibliothèque de l’école, l’achat de vélos pour aider les élèves à se rendre à l’école et un système de filtration d’eau pour offrir de l’eau potable au village tout entier.

Peu de temps après, plus de 700 ensembles de brosses à dents et de dentifrice ont été remis à la population, et Patricia Selvam et ses collègues ont recueilli la somme remarquable de 20 000 $, un montant suffisant pour financer les trois projets.

Avec des matériaux de construction et une bonne dose d’enthousiasme à l’idée de retrouver leurs amis de la région, 20 bénévoles de la TD se sont envolés vers le Cambodge pour un deuxième séjour de bénévolat en avril 2018.

Autrefois un simple immeuble constitué d’un toit en chaume sans murs, l’école dispose maintenant de plusieurs salles de classe et d’infrastructures améliorées, notamment des huttes pour étudier, un terrain de jeu, une cafétéria qui offre des repas, des soins de santé et une bibliothèque. L’école est devenue le pivot du village de Bakong : les résidents et les parents peuvent s’y rendre pour acquérir des notions sur la santé, le bien-être et l’importance des études.

« L’inscription à l’école est en forte hausse, puisque les familles n’ont plus à se préoccuper des coûts associés à la fréquentation scolaire de leurs enfants, souligne Natalie Bastow, chef de l’exploitation, CFC. Les notes et les présences sont en hausse, et le décrochage, en baisse, grâce aux vélos qui facilitent les allers-retours entre la campagne et l’école. »

Les employés de TD Securities présentant un chèque au Cambodge.