Le programme de soutien à l’obtention de brevets pour les entreprises en démarrage de la TD offre contrôle et tranquillité d’esprit aux innovateurs

Pour bien des entreprises en démarrage et des entrepreneurs, le processus d’obtention de brevet pour leurs créations n’est pas une priorité… jusqu’à ce que cela devienne la seule priorité.

Pour les entrepreneurs qui viennent tout juste de se lancer, la seule préoccupation est le développement du principal produit ou service de l’entreprise et la quête de clients. Le brevetage de la création de l’entreprise n’est pas toujours en tête de liste.

Travailler à l’obtention d’un brevet peut être une tâche longue, fastidieuse et accaparante pour une jeune entreprise, mais la réalité est qu’obtenir les brevets appropriés aux étapes cruciales du développement peut parfois faire la différence entre le succès et l’échec d’une entreprise par la suite. Si elle ne fait pas breveter son produit assez tôt, le fruit de son dur labeur pourrait être repris par un concurrent.

Protéger les créations des jeunes entreprises de technologie canadiennes pour les générations futures est essentiel afin de favoriser la santé à long terme du secteur et de l’économie dans son ensemble. C’est pourquoi la TD a créé son programme de soutien à l’obtention de brevets pour les entreprises en démarrage. Ce programme collaboratif, le premier du genre, est conçu pour appuyer les entreprises en démarrage et les guider dans le processus d’obtention de brevet. [Remarque : Fait partie du programme de soutien à l’obtention de brevets de la TD, maintenant de quatre millions de dollars]

« C’est le genre de chose qui n’est jamais la priorité, jusqu’à ce qu’il soit trop tard et qu’on regrette de ne pas l’avoir fait plus tôt, » affirme Dan DeMers, confondateur de Cinchy.co.

« Si on regarde notre technologie et sa capacité à transformer la façon dont fonctionnent les données dans l’entreprise, c’est quelque chose qui vaut la peine d’être protégé. Le programme de soutien à l’obtention de brevets de la TD nous a permis de protéger notre propriété intellectuelle très tôt dans le cycle de démarrage; nous en sommes très reconnaissants aujourd’hui, mais nous le serons encore plus dans l’avenir. »

Lancé en octobre 2017, le programme comprend déjà trois entreprises en démarrage spécialisées dans le secteur de la technologie financière : Senso.ai, Boro.one et Cinchy.co.

« Le programme a vu le jour parce que la TD a vu une occasion d’aider les entreprises en démarrage à surmonter les obstacles au brevetage de leur technologie », explique Josh Death, chef, Innovations brevetables et Propriété intellectuelle à la TD.

« C’est vraiment pour favoriser les relations avec les entreprises en démarrage et, en fin de compte, aider du même souffle l’écosystème canadien des entreprises de technologie financière. »

« Quand la TD a lancé le programme initialement, il était plutôt expérimental, explique Death. Le programme est conçu pour un certain créneau dans les entreprises en démarrage et a connu du succès dès le départ avec des entreprises comme Cinchy et Senso, qui sont toutes deux spécialisées dans le domaine de la technologie financière. »

M. Death affirme qu’en fin de compte, il voit le programme comme un outil pour établir des relations. À mesure que le programme se poursuit, son équipe continue à collaborer avec des entreprises en démarrage pour peaufiner des éléments du projet afin de maximiser les avantages pour les entreprises.

« L’expérience avec la TD s’est passée sans aucune friction, et nous sommes maintenant en mesure de faire ce qu’il faut », affirme Saroop Bharwani, fondateur et chef de la direction de Senso, une entreprise axée sur le développement d’un algorithme d’apprentissage machine visant à détecter des moments clés pour offrir des conseils afin d’aider les institutions financières à approfondir leurs relations avec leurs clients.

« Nous avons maintenant l’autonomie et le budget pour breveter ce qu’il faut au lieu d’avoir des limites. Je ressens beaucoup de liberté de pouvoir protéger un élément de propriété intellectuelle qui, nous le savons, pourrait faire une grande différence. »

Le programme de la TD aide les entreprises en phase de démarrage à déposer des brevets, tant au niveau local qu’international, et se concentre sur leur réussite. En cas de succès, la TD espère également pouvoir travailler côte à côte avec ces entreprises à l’avenir.

En ne prenant aucune part des fonds propres de ces jeunes entreprises, le programme permet de façon unique aux fondateurs originaux de conserver leur idéalisme et leur individualité et de rester maîtres des choix qu’ils font pour l’entreprise.

« Nous n’avions pas les ressources financières pour déposer des brevets, et la TD est arrivée avec une invitation pour ce programme, dit Saroop Bharwani. Je le décris comme un moyen sans conditions pour nous de protéger plus tôt notre entreprise et notre propriété intellectuelle à l’échelle internationale plutôt qu’à un niveau local seulement. »