Planter les semences de la prospérité : Voici Jennifer MacDonald, gestionnaire de programme, Environnement TD

La TD est fière d’employer plus de 85 000 personnes partout en Amérique du Nord et dans le monde, et bon nombre de ces personnes occupent des postes bien spéciaux qui ne sont pas habituellement associés à une institution financière.

Dans le cadre de notre plus récente série « Voici la TD », nous vous présentons des personnes qui, chaque jour, viennent travailler à la TD pour rendre notre entreprise plus durable et se pencher sur la question des changements climatiques dans les collectivités que nous servons.


Même si elle travaille à la TD depuis plus de 15 ans, c’est à un après-midi d’automne en particulier que pense Jennifer MacDonald quand on lui demande de résumer ce qui lui plaît le plus dans son emploi.

Déjà, la gestionnaire de programme pour Environnement TD s’attendait à un après-midi gratifiant, puisqu’elle s’apprêtait à planter des arbres avec d’autre bénévoles à Springfield, au Massachusetts. Elle a tout de même été surprise, en dépassant une maison, de voir soudain s’ouvrir la porte d’entrée sur une femme qui l’observait.

« La résidente était tellement reconnaissante de ce que nous faisions pour embellir le quartier où elle a grandi, qu’elle voulait s’assurer de me remercier, ainsi que les autres bénévoles, d’y avoir organisé une activité des Journées des arbres TD, se rappelle Mme MacDonald, qui a aidé à planter 41 arbres ce jour-là. C’est pour ça que nous faisons ce travail : donner plus de valeur à ces collectivités. C’est toujours encourageant de voir combien les gens apprécient nos efforts. »

Chaque année, les Journées des arbres TD rassemblent des milliers d’employés de la TD et de membres de la collectivité pour planter des arbres dans leur région. Depuis 2010, plus de 390 000 arbres ont été plantés en Amérique du Nord grâce aux activités des Journées des arbres TD, et ces arbres absorbent environ 890,1 tonnes de dioxyde de carbone. C’est l’équivalent des émissions de 189 véhicules de passagers en une année.

Une carrière avec une vraie croissance

Avant la tenue d’une activité de plantation, Jennifer MacDonald apporte son soutien pour les communications et le recrutement de bénévoles au responsable de site qui s’occupe de l’activité dans sa région. De son côté, l’Alliance for Community Trees (un réseau composé d’organismes communautaires se consacrant à la plantation et à l’entretien d’arbres) de l’Arbor Day Foundation fournit aux responsables de site et aux bénévoles l’expertise technique nécessaire afin que les bons arbres soient plantés correctement aux bons endroits.

LIRE: Puiser aux bonnes sources : Voici Michelle Albanese, chef de l’approvisionnement responsable

Quand elle n’est pas sur le terrain à s’occuper d’arbrisseaux, Mme MacDonald travaille en étroite collaboration avec des organismes à but non lucratif de conservation et de sensibilisation, comme l’Arbor Day Foundation, qui s’occupe de deux grandes initiatives environnementales pour la Banque — les Journées des arbres TD et les espaces verts TD — dans des villes du Maine et de la Floride.

« À mesure que ces arbres grandissent, la quantité de carbone qu’ils absorbent chaque année croît également, dit-elle. Ils aident aussi à réguler la température. Il y a tellement d’avantages à ces activités de plantation pour tant d’entre nous, y compris nous rapprocher de notre collectivité et avoir l’occasion de représenter les valeurs de notre marque. »

Au départ, explique Jennifer MacDonald, elle était intéressée par un emploi à la TD parce que la taille de l’entreprise allait lui donner accès à diverses occasions qui lui permettraient d’assurer sa croissance personnelle et professionnelle.

« Je suis venue travailler à la Banque pour élargir le champ de mes compétences en marketing et les affiner, et j’ai fini par faire bien plus que je ne l’aurais imaginé », raconte Mme MacDonald.

En 2017, la TD a annoncé qu’elle s’était fixé une cible de 100 milliards de dollars canadiens d’ici 2030sous forme de prêts, de financement, de services de gestion d’actifs et d’autres programmes favorisant une économie à faibles émissions de carbone. Pour aider à réaliser sa vision, la TD a pour objectif de planter un million d’arbres au Canada et aux États-Unis d’ici là.

LIRE: Une carrière fondée sur un but: Voici Nicole Vadori, chef de l’environnement à la TD

Si passer du temps sur le terrain, en pleine nature, est l’un des aspects les plus agréables du travail de Mme MacDonald, participer à l’évaluation et à la sélection des demandes de financement pour des projets environnementaux et communautaires est certainement le plus difficile. Les projets présentent tant d’occasions de favoriser la réduction des émissions de carbone (que ce soit par le financement d’un potager pour les résidents d’une collectivité ou l’amélioration d’un parc de quartier pour stimuler l’amour de l’environnement chez les enfants), que de devoir en mettre certains de côté peut être déchirant.

« Faire des choix n’est pas facile, mais nous voulons répartir les projets sur tout notre territoire d’influence », explique Mme MacDonald. Elle précise que l’emplacement géographique, la taille de l’activité ou du projet et le profil démographique du quartier touché sont des facteurs clés dans le processus de sélection.

Même si la TD ne peut pas accepter toutes les demandes qu’elle reçoit, Mme MacDonald dit que de se rappeler la portée des actions de la Banque et sa capacité à changer les choses à l’échelle mondiale l’aide à faire des choix.

« Je suis vraiment chanceuse de travailler pour une entreprise qui s’applique vraiment à investir dans les collectivités et à rendre les espaces verts accessibles à tous », dit-elle en référence au programme de financement TD pour les espaces verts dans le cadre duquel 20 villes au Canada et aux États-Unis ont reçu 20 000 $ US chacune en avril pour soutenir le développement d’infrastructures vertes, l’intendance des forêts, la plantation d’arbres et les espaces verts communautaires.

« Travailler avec des gens qui investissent leurs compétences, leur passion et leurs efforts dans la création d’un avenir durable pour tous reste toujours inspirant, déclare Jennifer MacDonald. Nous passons nos journées à protéger nos ressources les plus précieuses, un financement, une relation ou un arbre à la fois. »