Pourquoi est-il si important de soutenir les petites entreprises en ce moment?

À l’approche d’une fête ou d’un anniversaire, de quelle façon montrez-vous à une personne que vous ne pouvez pas voir que vous tenez à elle?

Pour Katy Williams, propriétaire de Miller Box Co. à Hamilton, en Ontario, envoyer des cadeaux de petites entreprises canadiennes soucieuses de l’environnement montre non seulement que vous aimez le destinataire du cadeau, mais aussi que vous appuyez les entreprises locales de partout au pays.

L’idée de Miller Box Co. lui est venue il y a quelques années, mais l’entreprise a réellement pris son essor dans le contexte de la pandémie coronavirus. En mai 2020, soit avant que les autorités ontariennes mettent en place les bulles sociales, elle a reçu une commande urgente.

« La fille d’une dame qui habite à Hamilton m’a écrit pour me demander si je pouvais livrer une boîte-cadeau le lendemain, qui était le jour de la fête des Mères », se souvient-elle. « J’ai dit oui et elle a créé ce superbe cadeau de pendaison de crémaillère pour sa mère. Elle y avait joint un joli mot de toute sa famille. »

Miller Box Co. a été lancée plus tôt cette année, tandis que de nombreuses entreprises de l’Ontario devaient fermer leurs portes afin de freiner la propagation de la COVID-19. C’était une période où bien des petites entreprises cherchaient de nouvelles façons de générer des revenus et de joindre la clientèle.

Depuis, Mme Williams a su faire croître son entreprise avec l’aide du programme Entreprise à temps partiel de Futurpreneur Canada, un organisme à but non lucratif offrant du financement, du mentorat et des outils de soutien aux jeunes et nouveaux propriétaires d’entreprise de 18 à 39 ans.

Un cadeau, peu importe l’occasion

Une boîte-cadeau type peut comprendre des savons, des chaussettes, des bougies, du thé, du café, des serviettes de table en tissu ou des sucreries. Les clients peuvent choisir parmi des boîtes thématiques – « Feels Like Home » et « Netflix & Sweets », par exemple – ou encore laisser parler leur créativité et choisir eux-mêmes les articles.

« Les gens peuvent rédiger un mot pour la personne à qui ils envoient la boîte-cadeau », dit Mme Williams.

« C’est très émouvant et cela fait chaud au cœur de lire tous ces messages de gens qui disent “Tu me manques”, “Je t’aime” ou encore “Joyeux anniversaire. J’aurais aimé partager ce moment avec toi.” Voilà le genre de choses que les gens envoient pour soutenir leurs proches en cette période difficile. »

L’entreprise de Mme Williams profite autant aux clients qu’aux autres propriétaires d’entreprise; en effet, toutes les boîtes contiennent des produits provenant d’entreprises canadiennes.

« C’est si important de soutenir les petites entreprises en ce moment, » affirme Mme Williams. « En général, je parcours les médias sociaux à la recherche de produits de qualité, qui proviennent, autant que possible, d’entreprises éthiques et durables. »

Soulignons que Mme Williams appuie elle-même les entreprises locales. Elle en fait la promotion dans les médias sociaux et achète des boîtes-repas de différents cafés afin de les aider à traverser la crise.

« Personnellement, je suis à fond pour l’achat local », dit-elle.

Le soutien de la collectivité

Certes, Mme Williams ne ménage aucun effort pour appuyer sa collectivité, mais elle n’est pas en reste. La Chambre de commerce d’Hamilton a d’ailleurs présenté son entreprise sur les ondes d’un réseau d’information local, et c’est grâce au soutien de la collectivité que ses affaires ont démarré.

« Je crois que d’avoir vu le courage qu’il a fallu à mon père pour lancer une entreprise familiale – ma mère et mon frère y travaillent – a fait naître chez moi ce sens de l’entrepreneuriat », explique-t-elle.

Le fait de donner des cadeaux a joué un rôle déterminant dans la relation de ses parents, si bien que c’est devenu une tradition de la famille Williams.

« Je crois que c’est en offrant des cadeaux que j’exprime le mieux mon amour. »

Le concept de Miller Box Co. (appelé ainsi d’après le nom de jeune fille de sa mère) prenait forme et Mme Williams a vu une page qui allait changer la donne.

« Je pense que j’ai entendu parler du programme Entreprise à temps partiel dans Facebook. Je me suis dit “Wow. C’est super. Comment puis-je y participer?”. »

De l’aide pour les entrepreneurs

Le programme Entreprise à temps partiel, parrainé par la TD, aide les entrepreneurs admissibles à établir, puis à exploiter une entreprise à temps partiel en leur prêtant jusqu’à 15 000 $ et en mettant à leur disposition un mentor ainsi que des ressources précieuses.

Steve Lawton, directeur principal, Services bancaires aux petites entreprises à la TD, dit qu’il arrive que les entrepreneurs s’inscrivent eux-mêmes au programme et que parfois, c’est la TD qui le leur recommande.

« Quand un client ouvre un compte de PME à la TD, le directeur de comptes communique habituellement avec la personne pour en apprendre plus sur l’entreprise et pour savoir de quelle manière nous pouvons l’aider », affirme M. Lawton. « S’il s’agit d’une nouvelle entreprise à temps partiel, nous lui suggérons de s’inscrire au programme de façon qu’elle puisse obtenir du soutien. C’est une occasion unique. »

L’aide que Mme Williams a obtenue du programme va bien au-delà d’un appui financier.

« Ma mentore, Allison, est vraiment bien; elle communique avec moi pour voir comment ça se passe », indique Mme Williams.

Futurpreneur organise en outre des webinaires et des groupes de réflexion grâce auxquels elle peut rencontrer d’autres propriétaires de petites entreprises et constituer un réseau de gens dont elle peut apprendre et avec qui elle peut échanger des idées.

« Nous avons vraiment travaillé ensemble pour trouver des moyens de nous entraider, » dit-elle. Elle ajoute d’ailleurs qu’elle a même acheté des produits d’une personne rencontrée lors de ces échanges.

Du soutien pour les petites entreprises

Selon M. Lawton, la pandémie a occasionné un « environnement d’exploitation difficile » pour les entreprises locales.

« Travailler avec nos clients pendant la pandémie aura été une belle leçon d’humilité », dit-il.

« Nous sommes reconnaissants de tous les efforts qu’ils font pour maintenir leur entreprise à flot. Nos clients sont à la recherche d’un appui supplémentaire et nos équipes sont là pour le leur offrir. »

« Les deux premiers mois, j’appelais mon petit ami Taylor et mes parents chaque fois que je recevais une commande », se souvient Mme Williams, émue. « Je suis certaine que chaque propriétaire d’une petite entreprise vous le dirait : quand vous achetez un produit auprès d’une petite entreprise, vous aidez une personne à concrétiser son rêve. Nous sommes tous si reconnaissants du soutien dont nous jouissons en ce moment. »