De succursale bancaire à clinique de santé mentale : repenser l’espace pour servir une collectivité dans le besoin

Se présenter à l’hôpital pour suivre une séance de thérapie peut représenter un défi pour bon nombre de patients et patientes. On peut ajouter à cela le trajet pour se rendre jusqu’à l’hôpital, la longue marche du stationnement au local de thérapie, ou encore voir sa séance interrompue en plein milieu par un appel d’urgence à l’interphone. Pour certaines personnes, de telles difficultés sont suffisamment importantes pour les empêcher de se présenter à leur rendez-vous malgré la qualité des soins qu’ils y recevraient.

Les services thérapeutiques du Markham Stouffville Hospital (MSH), en Ontario, conscients des répercussions que peuvent avoir ces potentielles barrières sur la santé des patients et patientes, ont toujours eu comme vision à long terme d’aménager une clinique externe pour augmenter l’accès aux soins en santé mentale pour la collectivité, qui connaît l’une des plus fortes croissances au pays.

Cette vision a finalement été réalisée lorsque la Wellness Clinic pour les patients et patientes en consultation externe du Markham Stouffville Hospital a officiellement ouvert ses portes dans une ancienne succursale de la TD à Markham. La TD a offert le temps qu’il restait au bail de la succursale au profit de l’hôpital pour permettre l’ouverture de la clinique.

« Avoir un espace dédié et conçu spécialement pour les soins en santé mentale fait partie de notre vision depuis très longtemps », a mentionné Suzette Strong, chef de la direction, Markham Stouffville Hospital Foundation. « Grâce au généreux soutien communautaire de la TD, notre rêve est devenu réalité. Pour nous, l’ouverture de la Wellness Clinic est révolutionnaire. C’est la première fois que de tels programmes et services sont offerts à l’extérieur du site principal de l’hôpital. »

Une porte ferme, une autre s’ouvre

Alors que l’hôpital cherchait l’endroit idéal pour aménager sa clinique, à Markham, le réseau de succursales de la TD se transformait également. Comme une nouvelle succursale à services complets venait d’ouvrir tout près, la Banque a décidé de fermer sa succursale située sur Wooten Way.

Lorsque des succursales ferment ou déménagent, la TD travaille souvent de pair avec la collectivité pour trouver une façon de mettre ses espaces vacants au service de la population. Au moment où la nouvelle concernant la relocalisation de la succursale de Wooten Way s’est répandue, les collègues de la TD et les membres de l’équipe du Markham Stouffville Hospital se sont mis à réfléchir aux possibilités d’utilisation de cet espace.

« Cet endroit a toujours servi à notre collectivité pour recevoir de l’aide ou des services », a expliqué Rachael Wong, vice-présidente de district, Réseau de succursales, TD. « Offrir cet espace pour la transformer en un endroit où la collectivité peut se tourner pour recevoir d’autres services essentiels me semblait être la bonne chose à faire. »

Un nouvel endroit pas si nouveau

Le poste d’aide et de conseils est resté au même endroit et accueille maintenant les patients et patientes de la clinique, mais l’espace a été repensé pour répondre aux objectifs premiers de la clinique, c’est-à-dire le rétablissement et le soutien, un changement fort apprécié de la clientèle de la clinique.

« Nos patients et patientes nous disent qu’ils aiment le nouvel espace. Ils s’y sentent chez eux », a mentionné Teresa Wong, directrice de la gestion des soins aux patients en santé mentale à l’externe au Markham Stouffville Hospital. « C’est une aire ouverte, accueillante et accessible, bien située avec un stationnement gratuit (pour ce qui est de la partie allouée à la clinique), en plus des transports collectifs à proximité. On peut plus efficacement aider les clients à se rétablir quand on les aide à l’intérieur même de leur communauté. »

La clinique comprend deux grandes pièces éclairées qui peuvent être configurées pour différentes thérapies de groupe, et deux grands écrans pour les présentations. Il y a également quatre bureaux où les patients peuvent recevoir des soins individuels avec le personnel de la clinique.

Des solutions conçues avec les besoins de la collectivité à l’esprit

La clinique offre deux programmes principaux : un programme pour le bien-être des femmes (Women’s Wellness Services) ainsi qu’un programme pour des soins psychiatriques (BRIDGE program). Le programme Women’s Wellness Services est offert aux femmes qui ont reçu des soins à l’hôpital, peu importe le service (par ex. l’oncologie, la chirurgie, le module des naissances), et il s’agit du seul service de l’hôpital où les patientes n’ont pas besoin de requête d’un médecin puisqu’elles sont déjà connues du MSH.

« Nos clientes communiquent directement avec l’équipe de la clinique pour s’inscrire à notre processus d’orientation », explique Mme Wong. « Comme elles n’ont pas besoin d’être référées par un médecin pour avoir accès à des soins, elles pourraient être plus susceptibles de vouloir s’investir. L’autoréférence, c’est aussi une autre façon de réduire les barrières. »

Ce programme s’adresse aux femmes âgées de 18 ans et plus, et offre une variété de thérapies de groupe, incluant la thérapie par l’art, la réduction du stress par la pleine conscience, la thérapie interpersonnelle, le traitement de la dépression postpartum et prénatale ainsi que la thérapie cognitivo-comportementale.

Le second programme, le « BRIDGE program », s’adresse aux hommes et aux femmes qui ont obtenu leur congé de l’hôpital en psychiatrie et qui sont référés par les professionnels en santé mentale pour des soins en externe.

Tous les programmes offerts sont des thérapies de groupe, et ce, pour deux raisons : premièrement, parce qu’il est prouvé que ce genre de thérapie est efficace, et deuxièmement, pour permettre d’accueillir plus de patients et patientes tout au long de l’année.

« Nous sommes honorés de pouvoir prendre soin de ces patients et patientes », a dit Mme Wong. « Le parcours qu’ils doivent traverser leur appartient, mais notre approche centrée sur le patient signifie que nous pouvons offrir avec assurance les meilleurs soins pour les aider. Et maintenant, nous avons une belle clinique pour le faire. »