Repenser notre approche en fait d’accessibilité

Parler le langage des clients : Pour aider à offrir une expérience bancaire plus flexible aux Canadiens de la communauté sourde, la TD a récemment lancé une fonction d’interprétation en ASL dans ses succursales. Cette fonction donne aux clients un accès sur demande à de l’interprétation gestuelle bidirectionnelle.

Imaginez si vous deviez faire vos opérations bancaires dans le noir chaque fois que vous vous présentez à une succursale, ou si vous deviez communiquer avec un caissier qui ne parle pas votre langue.

Chaque jour, des Canadiens ayant un handicap font face à de tels défis en essayant d’accomplir leurs tâches quotidiennes : aller à la banque, prendre les transports en commun, utiliser des technologies de communication et chercher un emploi.

L’adoption, plus tard cette année, d’une nouvelle loi visant à hausser les normes d’accessibilité pour les personnes handicapées devrait aider des millions de Canadiens, mais en réalité, les entreprises privées de tout le pays ont aussi la responsabilité d’intégrer l’accessibilité dans leurs pratiques d’affaires et d’en tenir compte dans leurs processus de prise de décision.

Pour Shannon McGinnis, présidente du comité sur l’accessibilité de la TD, un solide programme d’entreprise citoyenne constitue un élément essentiel afin d’améliorer l’accessibilité.

« Nous voulons être un leader de l’accessibilité, pour nos clients comme pour nos employés, affirme Mme McGinnis. Nous nous sommes engagés dans cette voie et, même s’il y a toujours plus à faire, nous amorçons des conversations importantes, nous recrutons des alliés et nous mobilisons les gens au moyen d’initiatives variées. »

Ajouter l’accessibilité audio aux GAB : La majorité des guichets automatiques bancaires (GAB) de la TD offrent aux clients la possibilité de faire leurs opérations bancaires avec des écouteurs, au moyen d’un service de guide audio. Les clients peuvent également demander d’obtenir leurs relevés de compte personnels en format braille ou en gros caractères.

Au cours du dernier mois, la TD a lancé une fonction d’interprétation en American Sign Language (ASL) sur les iPad présents dans les succursales canadiennes. Ainsi, les personnes sourdes ou malentendantes ont plus de flexibilité quand vient le temps d’utiliser les services bancaires et peuvent mieux communiquer, plus facilement.

« Jusqu’à récemment, les gens devaient prendre rendez-vous avec un interprète gestuel deux à trois semaines à l’avance pour mener des opérations bancaires courantes, explique Nancy Goduto, représentante, Partenaires en services à la TD, qui fait partie de la communauté sourde. Grâce à la fonction d’interprétation en ASL, les clients sourds ou malentendants peuvent effectuer des opérations bancaires courantes simples en temps réel, ce qui est important dans des situations de stress financier. »

Cette fonction est le plus récent exemple de l’engagement de la TD à l’égard de l’inclusion et de l’égalité d’accès.

En décembre 2017, la TD a commencé à participer à un projet pilote de l’Institut national canadien pour les aveugles (INCA) en installant une technologie d’assistance pour les personnes aveugles ou malvoyantes (l’appli BlindSquare) à sa succursale située à l’intersection de Yonge Street et St. Clair Avenue, à Toronto.

« Le projet a généré une demande et des réactions très positives », dit Shane Laurnitus, chef, Technologies d’accessibilité à l’INCA. Cela permet aux utilisateurs de se sentir indépendants et contribue à créer un milieu qui répond à des besoins diversifiés. »

S’orienter dans les espaces publics : La TD est l’une des nombreuses entreprises du quartier Yonge et St. Clair de Toronto à participer au projet pilote de l’INCA. Le projet fournit une technologie d’assistance qui aide les personnes aveugles ou malvoyantes à s’orienter dans la succursale locale et dans d’autres espaces publics du quartier.

Grâce au soutien des entreprises locales, les personnes aveugles ou malvoyantes peuvent accéder à des balises à piles qui envoient des messages de navigation vocaux aux utilisateurs de BlindSquare sur appareil mobile quand ceux-ci entrent dans la succursale.

« L’INCA travaille à implanter le programme à bien plus grande échelle », précise M. Laurnitus.

À l’échelle de l’entreprise, la TD a pris un certain nombre de mesures pour créer un milieu de travail qui tient compte des besoins uniques de chacun et célèbre les différences, en plus d’orienter la conversation vers les capacités individuelles plutôt que sur les handicaps.

Les membres du réseau Personnes ayant une incapacité de la TD participent activement à l’essai de nouveaux produits, services et solutions pour les clients, comme les GAB à écran tactile.

Tester et apprendre pour bâtir un avenir plus inclusif : En 2006, la TD a fondé l’équipe Technologies d’assistance (TA), et elle possède également un laboratoire de recherche de pointe consacré au développement de technologies pour améliorer l’accessibilité.

En outre, la TD s’est dotée d’un laboratoire Technologies d’assistance axé sur la recherche, le développement et les tests de nouvelles technologies visant à améliorer l’accessibilité pour les employés, par exemple MicrosoftMD Office 365 et Windows 10, conçus pour être accessibles.

« Pour assurer notre succès et devenir vraiment inclusifs, nous devons susciter la participation de personnes qui ont un bagage, des compétences et des points de vue différents et trouver des moyens d’exploiter les talents et les capacités uniques de chaque personne, affirme Mme McGinnis. La Journée mondiale de sensibilisation à l’accessibilité nous offre à tous l’occasion de parler d’accessibilité. »

Le 17 mai est la Journée mondiale de sensibilisation à l’accessibilité (JMSA), qui attire l’attention sur la création d’expériences technologiques, notamment en ligne et mobiles, plus inclusives.