Repenser notre approche en fait d’accessibilité

Parler le langage des clients : Pour aider à offrir une expérience bancaire plus flexible aux Canadiens de la communauté sourde, la TD a récemment lancé une fonction d’interprétation en ASL dans ses succursales. Cette fonction donne aux clients un accès sur demande à de l’interprétation gestuelle bidirectionnelle.

Imaginez si vous deviez faire vos opérations bancaires dans le noir chaque fois que vous vous présentez à une succursale, ou si vous deviez communiquer avec un caissier qui ne parle pas votre langue.

Chaque jour, des Canadiens ayant un handicap font face à de tels défis en essayant d’accomplir leurs tâches quotidiennes : aller à la banque, prendre les transports en commun, utiliser des technologies de communication et chercher un emploi.

L’adoption, plus tard cette année, d’une nouvelle loi visant à hausser les normes d’accessibilité pour les personnes handicapées devrait aider des millions de Canadiens, mais en réalité, les entreprises privées de tout le pays ont aussi la responsabilité d’intégrer l’accessibilité dans leurs pratiques d’affaires et d’en tenir compte dans leurs processus de prise de décision.

Pour Shannon McGinnis, présidente du comité sur l’accessibilité de la TD, un solide programme d’entreprise citoyenne constitue un élément essentiel afin d’améliorer l’accessibilité.

« Nous voulons être un leader de l’accessibilité, pour nos clients comme pour nos employés, affirme Mme McGinnis. Nous nous sommes engagés dans cette voie et, même s’il y a toujours plus à faire, nous amorçons des conversations importantes, nous recrutons des alliés et nous mobilisons les gens au moyen d’initiatives variées. »

Tester et apprendre pour bâtir un avenir plus inclusif : En 2006, la TD a fondé l’équipe Technologies d’assistance (TA), et elle possède également un laboratoire de recherche de pointe consacré au développement de technologies pour améliorer l’accessibilité.

En outre, la TD s’est dotée d’un laboratoire Technologies d’assistance axé sur la recherche, le développement et les tests de nouvelles technologies visant à améliorer l’accessibilité pour les employés, par exemple MicrosoftMD Office 365 et Windows 10, conçus pour être accessibles.

« Pour assurer notre succès et devenir vraiment inclusifs, nous devons susciter la participation de personnes qui ont un bagage, des compétences et des points de vue différents et trouver des moyens d’exploiter les talents et les capacités uniques de chaque personne, affirme Mme McGinnis. La Journée mondiale de sensibilisation à l’accessibilité nous offre à tous l’occasion de parler d’accessibilité. »

Le 17 mai est la Journée mondiale de sensibilisation à l’accessibilité (JMSA), qui attire l’attention sur la création d’expériences technologiques, notamment en ligne et mobiles, plus inclusives.