Sensibiliser les nouveaux citoyens canadiens à leur histoire sous l’angle de la culture

Jonathan Almanza utilise son Laissez-passer culturel pour faire visiter le Centre des sciences de l'Ontario à sa fille.

La petite fille de Jonathan Almanza est fascinée par tout ce qui touche les fossiles.

Pour bien des enfants, voir un tricératops ou un tyrannosaure à la télé ou dans un film constitue une expérience impressionnante en soi, mais pour d’autres, rien ne vaut la chance de voir de leurs propres yeux les restes fossilisés de ces créatures jadis puissantes.

La fillette des Almanza est tellement passionnée par les dinosaures que son père et sa mère, Veronica, l’ont déjà accompagnée à quatre reprises au Musée royal de l’Ontario pour y voir l’exposition L’âge des dinosaures. Et tout cela grâce au Laissez-passer culturel de l’Institut pour la citoyenneté canadienne (ICC).

« Nous l’avons emmenée là, tout simplement » de dire Jonathan.

Seul programme du genre au monde, le Laissez-passer culturel (LPC) de l’ICC offre aux nouveaux citoyens canadiens l’accès gratuit à plus de 1 400 musées, galeries d’art, sites historiques et autres attractions pendant la première année de leur citoyenneté.

En 2012, Jonathan, directeur, Innovation et Développement de nouveaux produits à la TD, a immigré au Canada en provenance du Mexique, en compagnie de sa femme Veronica, pour y fonder leur famille.

Maintenant qu’ils sont les parents d’une petite fille canadienne, le fait de détenir le Laissez-passer culturel s’est avéré particulièrement important pour toute la famille.

« Cet outil m’aura aidé à expliquer à ma fille "C’est ça ton histoire maintenant. ", nous a-t-il raconté. En tant que parent, je ne peux que souligner à quel point le programme du LPC a été important pour moi. »

Même si à ses débuts, en 2008, il n’offrait que six attractions, le programme du LPC de l’ICC compte maintenant plus de 1 400 lieux culturels participants, notamment des musées, des galeries d’art, des centres de sciences et plus encore.

Rien de plus facile que de devenir membre du LPC : il faut que vous ayez au moins 18 ans au moment de l’inscription, et que moins d’un an se soit écoulé depuis votre cérémonie de citoyenneté. Si vous avez des enfants, jusqu’à quatre d’entre eux peuvent vous accompagner gratuitement à l’une ou l’autre des institutions participantes. Vous pourrez visiter celles-ci autant de fois que vous le désirerez pendant votre adhésion au programme.

« Au cours de la dernière décennie, plus de 265 000 Canadiens ont profité du Laissez-passer culturel pendant leur première année de citoyenneté, a indiqué Yasmine Mohamed, directrice du programme du Laissez-passer culturel à l’ICC.

Ils nous ont dit que le programme leur a permis de célébrer leur citoyenneté canadienne, tout en les aidant à s’approprier la culture canadienne et à y contribuer. Bien au-delà du seul fait de se sentir mieux intégrés au sein de leur collectivité, le programme LPC les a encouragés à jouer un rôle plus actif à titre de citoyen. »

Jonathan a emmené sa famille au festival de la fête du Canada au Black Creek Pioneer Village à Toronto, de même qu’à une sortie au Centre des sciences de l’Ontario, sans parler des nombreuses visites au Musée royal de l’Ontario.

« Il me paraît important, pour avoir l’impression de comprendre ce pays dont je fais désormais partie, de pouvoir à tout le moins être exposé à sa culture et à son histoire, ajoute-t-il. C’est génial de savoir qu’au Canada, il existe un organisme comme l’ICC qui se soucie autant de dire aux nouveaux citoyens canadiens "Bienvenue dans notre famille. Bienvenue dans notre pays." C’est très particulier. »

Dans le cadre d’un nouveau partenariat avec l’ICC cette année, la TD s’est engagée à verser 1,7 million de dollars au cours des trois prochaines années, ce qui permettra de doubler l’envergure du programme LPC en plus de faire accéder celui-ci à l’ère numérique.

« Encourager les nouveaux citoyens canadiens à profiter de ce que le Canada a à leur offrir – de l’excursion de camping dans un parc national à la visite d’un musée de renommée mondiale – est le meilleur moyen de faire savoir aux nouveaux arrivants qu’ils sont les bienvenus dans leur nouveau pays, nous dit Kelvin Tran, premier vice-président et auditeur en chef à la TD. C’est à lui qu’est revenu l’honneur d’annoncer l’engagement de la TD à l’égard de ce programme lors d’une allocution prononcée au Four Season Centre for the Performing Arts de Toronto, aux côtés de la très honorable Adrienne Clarkson et de John Ralston Saul, cofondateurs de l’Institut pour la citoyenneté canadienne.

« Notre soutien au Laissez-passer culturel de l’Institut pour la citoyenneté canadienne illustre parfaitement ce que notre plateforme d’entreprise citoyenne mondiale La promesse Prêts à agir peut accomplir. Nous tenons à contribuer à ouvrir des portes à un avenir plus inclusif où tous se sentent inclus dans leur collectivité. Et c’est exactement ce que fait le Laissez-passer culturel : favoriser l’établissement de liens entre les néo-Canadiens et leur collectivité pour accélérer leur sentiment d’inclusion à la société canadienne, en plus de susciter une connaissance significative de la culture canadienne et la participation à celle-ci. »

Visitez le site Web de l’ICC pour en savoir plus au sujet du Laissez-passer culturel.