Sous les feux des projecteurs mondiaux : Leo Salom nous parle de sa nomination à titre de président de la Chambre de commerce de la région

En 2018, Leo Salom, chef de groupe, Gestion de patrimoine et TD Assurance, Groupe Banque TD, a été nommé président de la Chambre de commerce de la région de Toronto. Voici quelques réflexions qu’il a partagées à la soirée annuelle de la Chambre de commerce, sur ce que cela signifie pour lui de vivre et de travailler à Toronto, ainsi que sur le rôle de la Chambre de commerce pour une ville qui se prépare à être sous les feux des projecteurs mondiaux.
 

Vous avez travaillé à l’étranger pour la plus grande partie de votre carrière, qui s’étend sur trois décennies; vous savez donc ce que c’est de vivre et de travailler un peu partout dans le monde. Qu’est-ce qui rend Toronto unique par comparaison avec d’autres villes mondiales de premier plan?
 

J’ai déménagé à Toronto il y a près de 7 ans pour travailler au Groupe Banque TD. Pour ma famille et moi, c’est devenu plus qu’un autre emploi intéressant... Toronto est devenu notre port d’attache, et ce port d’attache, à plusieurs égards, est un modèle pour les villes nord-américaines, voire dans le monde.
 

Pourquoi?
 

En 2017, à un moment où la rhétorique politique et sociale favorisait de plus en plus les fractures et la destruction, la région de Toronto a accueilli plus de 100 000 nouveaux Canadiens de partout dans le monde, notamment d’innombrables familles de Syrie.

D’ailleurs, l’an dernier, dans une liste de 60 villes d’importance de la planète, le magazine The Economist a placé Toronto au 4e rang pour la qualité de vie ainsi que pour la sécurité.

Mais outre cette reconnaissance internationale, je pense que c’est le cœur de Toronto qui en fait un endroit vraiment spécial :

En moyenne, les Torontois donnent plus d’un milliard de dollars* chaque année à une vaste gamme d’organismes de bienfaisance. Pour donner un exemple de notre générosité : notre région a donné 105 millions de dollars à la campagne annuelle de collecte de fonds de Centraide 2017, un montant record parmi toutes les campagnes régionales de Centraide dans le monde.
 

Ces caractéristiques font certainement de Toronto un excellent endroit où vivre et faire affaire, mais elles ne suffisent pas à elles seules à assurer une croissance. Quels sont les défis auxquels fait face la région de Toronto?
 

Malgré la générosité des Torontois, nous ne sommes pas à l’abri des douleurs de croissance qui peuvent toucher une métropole : une plus grande disparité des revenus, plus de pression sur l’infrastructure et la naissance d’une économie du « travail à la pièce » sont quelques-uns des défis que nous devons surmonter tout en continuant de travailler nos priorités, soit le commerce, le transport, la main-d’œuvre qualifiée et la technologie, qui forment l’assise de toute région métropolitaine dynamique.

La Chambre de commerce de la région de Toronto continuera de promouvoir des initiatives novatrices conçues pour stimuler une croissance économique et une prospérité durables, en fonction de l’analyse et des recommandations des membres des comités et du personnel de classe mondiale. En 2018, leur rôle deviendra encore plus important alors que nous voulons que notre voix porte davantage.

 

*Source : The Giving Report 2017, p. 35 , Canadahelps.org/fr/