Votre retraite: deux mythes et un conseil

Vous rêvez de faire le tour du monde ou de lancer votre propre entreprise à l’aube de vos belles années? Ou peut-être vous savez qu’il est temps d’épargner même si la retraite est encore loin?

Selon un sondage de la TD réalisé en novembre 2018 auprès de plus de 1 600 Canadiens âgés de 18 ans ou plus, 52 % des répondants admettent qu’ils n’ont pas de plan financier pour assurer la retraite qu’ils souhaitent avoir et 43 % nagent en pleine confusion concernant la planification de la retraite.

LIRE: Vous et votre conjoint êtes-vous sur la même longueur d’onde en ce qui concerne vos plans de retraite?

Et puisque de moins en moins de Canadiens ont accès à un régime de retraite collectif et qu’ils sont de plus en plus nombreux à être rémunérés à la tâche, il peut être difficile de savoir combien épargner et quand commencer.

Pour aider les Canadiens à planifier leur retraite en toute confiance, nous avons répertorié certains mythes sur ce que la retraite signifie aujourd’hui.

Mythe 1: La plupart d’entre nous arrêteront de travailler à 65 ans

Les Canadiens sont plus nombreux que jamais à poursuivre leur travail au-delà de leur 65e année. En 2015, un Canadien sur cinq âgé de 65 ans ou plus (près de 1,1 million de personnes) a affirmé avoir travaillé durant l’année. Les Canadiens n’ont jamais été aussi nombreux à travailler jusqu’à la soixantaine avancée et après avoir atteint 70 ans. Selon Statistique Canada, il s’agit de la plus forte proportion enregistrée depuis le Recensement de 1981.

D’ici 2024, le quart de la population adulte au Canada sera âgé de plus de 65 ans.

« La définition de la retraite est en pleine évolution. Pour bon nombre d’entre nous, le travail se poursuivra au-delà de nos 65 ans, déclare Jennifer Auld, vice-présidente de district, TD Canada Trust. Les gens vivent plus longtemps, sont plus actifs et ont de nombreux passe-temps. Ils souhaitent avoir les moyens financiers nécessaires pour accomplir toutes ces activités ou se demandent s’ils devraient prendre leur retraite. »

Mythe 2: La planification de la retraite repose entièrement sur les finances

Les décisions liées à la retraite comprennent à la fois des choix de style de vie et des choix financiers. Et puisque nous n’avons plus de vision commune de la retraite, déterminer ce qui est nécessaire est devenu de plus en plus complexe.

LIRE: Vous prévoyez prendre votre retraite en solo? Vous n’êtes pas seul

« Avant de déterminer si vous atteignez vos objectifs de retraite, vous devez d’abord établir quels sont vos objectifs, tenir compte de votre style de vie, puis mettre en place les éléments financiers qui vous permettront d’atteindre ces objectifs, affirme Mme Auld. Même lorsqu’on a établi un plan, la vie peut parfois nous réserver des surprises; qu’il s’agisse d’une étape importante, comme l’achat d’une première maison, ou d’une situation imprévue, comme prendre soin d’un parent vieillissant, certains événements peuvent retarder votre épargne. Réexaminer votre plan chaque année peut vous aider à faire les rajustements nécessaires. »

Et un conseil:

Travaillez avec un conseiller pour établir un plan qui vous aidera à mettre en place la retraite de vos rêves. Pensez à automatiser votre épargne et vos placements avec des versements hebdomadaires, bimensuels ou mensuels, selon votre préférence. De plus, il est judicieux de diversifier votre portefeuille au moyen de régimes enregistrés d’épargne-retraite, de régimes de retraite (le cas échéant), de comptes d’épargne libre d’impôt et de comptes de placement non enregistrés pour vous aider à cibler des sources de revenus avantageuses sur le plan fiscal pour la retraite. Toutefois, assurez-vous d’avoir d’abord économisé une somme suffisante pour subsister pendant trois à six mois en cas d’urgence. Ainsi, vous n’aurez pas à piger dans votre épargne et à payer les impôts afférents en cas de maladie ou de perte d’emploi.

En cette saison des REER, vous pourriez même obtenir une récompense pour avoir épargné en vue de la retraite. En voici un exemple. Jetez un coup d’œil à ce calculateur-retraite pour vous aider à déterminer combien vous devriez épargner.